Accueil » RÉGIONS » Taha Derbal, ministre de l’Hydraulique, en visite à Béjaia : «La station de dessalement d’eau de mer est d’une importance stratégique»

Taha Derbal, ministre de l’Hydraulique, en visite à Béjaia : «La station de dessalement d’eau de mer est d’une importance stratégique»

Le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, a, lors d’une visite de travail effectuée à la wilaya de Béjaia, ce jeudi dernier, tenu à souligner l’importance stratégique que revit la station de dessalement d’eau de mer (SDEM), en cours de réalisation qui couvrira les besoins de la wilaya en eau potable et qui n’aura plus à compter sur les apports pluviométriques ou ses forages. En effet, en se rendant à Tighremt, 40 km à l’ouest de Béjaia, le ministre a supervisé de visu l’avancée du projet de cette station, en exhortant les entreprises en charge de sa réalisation de «conjuguer leurs efforts pour être dans les délais contractuels et pourquoi pas, le livrer avant terme ». Se disant aussi « satisfait de l’avancée des travaux de réalisation, en aval, du réseau d’alimentation en eau potable (AEP) et des transferts hydriques de la station vers les agglomérations limitrophes, voire au-delà», M.Derbal a tenu à rendre hommage à toutes les entreprises qui sont engagées dans la réalisation du projet, lequel, au vu des avancées enregistrées, augure de perceptives prometteuses et d’une qualité technique exigeante. La station de dessalement d’eau de mer (SDEM) qui produira quotidiennement 300.000 M3 alors que les besoins de la wilaya sont fixés à quelque 250.000 M3, est d’une importance stratégique, non seulement pour Béjaia, mais aussi pour toutes les régions limitrophes. Rappelons que la SDEM de Béjaia alimentera aussi les wilayas riveraines notamment Sétif, Bordj-Bou-Arredj et Bouira. Co-Sider-canalisation avec d’autres entreprises de l’hydraulique sont aussi à pied d’œuvre pour transformer le site « Assoumeth », en haute montagne, et à le préparer pour accueillir les équipements requis et assurer, par là, dans un premier temps, l’alimentation en eau de toute la région ouest, sujette depuis des années à un stress hydrique des plus aigus. C’est ce qui a été expliqué, au cours de cette visite, au ministre et à la délégation qui l’a accompagnée. Il convient de rappeler que récemment, lors de la réunion hebdomadaire, présidée par le Premier ministre, M. Nadir Larbaoui, le Gouvernement a examiné un projet de décret exécutif portant déclaration d’utilité publique, l’opération relative à la réalisation des travaux de raccordement aval de la station de dessalement d’eau de mer de Bejaïa, en vue de renforcer l’alimentation en eau potable. «Ce projet vient en application du Programme du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, relatif à la sécurité hydrique», indique un communiqué des services du Premier ministre. En sus de la visite de ce projet de réalisation de cette station de dessalement d’eau de mer, le ministre a également passé en revue plusieurs autres chantiers, notamment ceux relatifs à la réalisation de stations d’épuration des eaux usées à Sidi-Aich et Oued-Ghir. La première étant en achèvement et l’autre en début de réalisation. Le ministre a exhorté les cadres techniques de ces deux projets à « aller vite » et surtout « à réfléchir d’ores et déjà, à la possibilité d’exploiter, à pleine capacité, les eaux traitées et leur mise à disposition en faveur de l’irrigation agricole ». La wilaya de Béjaia compte 102 réservoirs d’une capacité de 221.105 M3 avec un taux de raccordement au réseau AEP de l’ordre de 95%. La dotation moyenne est de 145 l/j/habitant avec un taux de perte dans le réseau estimé à 45%. Les besoins journaliers de la wilaya en eau potable est de 144.000 M3, avec un volume de production de 256.800 M3/j. Il y a lieu de préciser également, en ce qui concerne la gestion de l’alimentation en eau potable de la wilaya, les responsables n’ont de cesse d’exhorter les citoyens pour ne pas gaspiller ce précieux liquide qui devient rare avec la sécheresse qui s’installe et les réchauffements climatiques. Une préservation des ressources hydriques et le non gaspillage de l’eau qui passent par des gestes quotidiens et des actions citoyennes.

À propos Hocine Smaali

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Elle permettra d’alimenter six communes de la rive sud de la wilaya de Bejaïa. Une station de traitement d’eau de 50 000 m3 mise en service

Les communes de la rive ...

Béjaia. La liste des noyades et des accidents de la circulation s’allonge

La liste des noyades en ...

Véhicules poids lourds. Circulation interdite le jour sur deux routes nationales à Béjaïa

Les véhicules poids lourds sont ...

Béjaia. Noyades et accidents de la circulation sont légion en période estivale

Depuis le lancement de la ...

62 ans après l’indépendance. L’Algérie pèse lourd sur l’échiquier mondial

L’Algérie célèbre la fête de ...