Accueil » CHRONIQUE » «Sur le cancer, soyons tous informés»

«Sur le cancer, soyons tous informés»

Le cancer fait des ravages en Algérie. Le ministre de la Santé fait état de 25.000 nouveaux cas enregistrés en 2022. Le nombre fait froid au dos bien qu’il soit inférieur à celui des années précédentes. L’Algérie enregistre annuellement près de 50.000 nouveaux cas de cancer tous types confondus, selon les données du registre national des cancers, relevant de l’Institut national de la santé publique, comme rapporté par l’APS en février 2022. Le cancer du sein, un des types de cancer les plus répandus selon l’INSP, enregistre plus de 14.000 cas annuellement. Ce type de cancer a une particularité en Algérie, en ce sens qu’il touche les femmes à un âge précoce dans la limite des 40 ans, contrairement aux pays avancés où il se répand parmi les femmes âgées de 55 ans et plus, selon la même source. En octobre 20221, toujours selon une dépêche de l’APS, 65.000 nouveaux cas de cancer, tous types confondus, ont été recensés en Algérie depuis le début de l’année 2021, dont 15.000 cas de cancer du sein, a indiqué à Alger, le président de la Société algérienne d’oncologie médicale, le professeur Kamel Bouzid. 25 000 nouveaux cas nécessitent beaucoup de moyens pour y faire face. le ministre de la Santé, Abdelhak Saïhi, a affirmé, jeudi à Alger, lors de la 6ème édition du Salon d’information sur le Cancer, placé sous le thème «Sur le cancer, soyons tous informés», que le plan national anti-cancer 2023-2030 reposait essentiellement sur la prévention, considérée comme un facteur axial dans la lutte contre cette maladie et contre les facteurs de risque. Saïhi a relevé, dans ce sens, que «près de 25.000 nouveaux cas de cette maladie ont été enregistrés en 2022», à leur tête le cancer du sein pour les femmes, suivi du cancer colorectal, tandis que les cancers des poumons, du colorectal, de la prostate et d’estomac sont les plus répandus chez les hommes. «Il y a plus de 50.000 nouveaux cas de cancer chaque année en Algérie. Les cancers les plus fréquents chez l’homme sont ceux de la prostate, du poumon et les cancers colorectaux. Chez la femme, les cas les plus fréquents sont les cancers du sein, de la thyroïde et les cancers colorectaux. La moyenne d’âge est de 48 à 49 et 65 ans concernant le cancer du sein et les cancers colorectaux tandis que la moyenne est de 60 ans pour le cancer de la prostate… Oui, il y a effectivement une explosion du nombre de cancers. Nous devons à présent nous concentrer sur le dépistage et la prévention. Une récente étude de données compilées au niveau des centres anti-cancer dans la région de la Métidja, (Blida, Aïn Defla et Médéa), montre qu’il y a plus de 1.000 nouveaux cas de cancer du sein», affirmait à TSA,en novembre 2022, Pr Adda Bounedjar, président de la société algérienne de la formation et la recherche en oncologie médicale. Le cancer est une maladie «lourde» pour les familles algériennes et qui nécessite surtout un programme de communication sur cette maladie. Il est de temps de lancer un large programme d’information et de prévention sur le cancer, qui devra être avant tout attractif et pouvant toucher une large frange de la société.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La France face à ses Harkis…

La Cour européenne des droits ...

Climatisation au gaz naturel, une solution !

Le Commissariat aux Énergies Renouvelables ...

FAO, tout s’envole !

Les prix des produits alimentaires ...

Le baril atteindra les 100 dollars!

Mercredi, le prix du baril ...

Israël, seul face au Monde!

Depuis ce week-end, des milliers ...