Accueil » MONDE » Statut d’observateur à l’entité sioniste à l’UA. L’Afrique ne doit pas être divisée par un sujet qui lui est étranger

Statut d’observateur à l’entité sioniste à l’UA. L’Afrique ne doit pas être divisée par un sujet qui lui est étranger

Le président en exercice de l’Union africaine, Macky Sall, a affirmé dimanche soir à Addis-Abeba que l’Afrique ne devait pas être divisée par une question qui « lui est étrangère » pour expliquer la décision de suspendre le projet d’octroi de statut d’observateur au sein de l’Union africaine à l’entité sioniste. « Nous avions estimé que l’Afrique ne doit pas être divisée par un sujet qui lui est étranger », a affirmé le président sénégalais lors d’une conférence de presse animée au terme des travaux du 35e sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA. Expliquant la suspension de la décision du président de la Commission africaine, Moussa Faki, d’accorder à l’entité sioniste le statut d’observateur au sein de l’organisation panafricaine, M.Sall a indiqué que cette question a été débattue « en toute transparence ». « C’est un sujet qui divise et les pays membres ont des positions différentes », a-t-il dit, en réponse à une question d’une journaliste. Le Sommet de l’UA, réuni dimanche à Addis-Abeba, avait suspendu la décision du président de la Commission africaine, Moussa Faki, d’accorder à l’entité sioniste le statut d’observateur et mis en place un comité de sept Chefs d’Etat comprenant l’Algérie pour formuler une recommandation au Sommet de l’UA sur cette question. La décision adoptée par consensus par le Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA prévoit la suspension de la décision prise par le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki, d’octroyer le 22 juillet dernier le statut d’observateur à l’entité sioniste au sein de l’UA. La décision prévoit aussi la création d’un Comité de sept Chefs d’Etat africains pour formuler une recommandation au Sommet de l’UA qui demeure saisi de la question. Il sera composé du Président sénégalais Macky Sall, en sa qualité de Président en exercice de l’UA, du Président de la République Abdelmadjid Tebboune, ainsi que des présidents sud-africain Cyril Ramaphosa, rwandais Paul Kagame, nigérian Muhamadu Bouhari, camerounais Paul Biya et du président de la RDCongo Felix Tshisekedi. Le Président Macky Sall prendra l’initiative pour le lancement des travaux de ce Comité.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cessez-le-feu immédiat à Ghaza. Le Conseil de sécurité échoue à faire aboutir les efforts de l’Algérie

Le Conseil de sécurité des ...

3000 requêtes réceptionnées en 2023 par le Médiateur de la république de la wilaya. Plus de 240 dossiers d’investisseurs reçus et transmis au wali

L’usine Renault, production d’Oued Tlélat, ...

Ghaza. 26 pays de l’UE appellent à une «trêve humanitaire immédiate»

Vingt-six Etats membres de l’Union ...

Ghaza. Le bilan dépasse les 29.000 martyrs palestiniens

Le bilan de l’agression génocidaire ...

Développement local. Pour impulser le ...