Accueil » ORAN » Stationnement au CHUO. Hôpital ou parking non payant?

Stationnement au CHUO. Hôpital ou parking non payant?

Dès les premières heures, le CHU d’Oran se transforme en parking non payant. Des citoyens se faisant passer pour des parents de patients hospitalisés, n’hésitent pas à stationner leur véhicule dans l’enceinte de cet établissement. L’encombrement à l’intérieur du CHU s’étalant sur 74 hectares est tel que même les ambulances trouvent de la peine à circuler d’un pavillon à un autre.
La structure en question est devenue avec le temps un parking pour les commerçants de divers quartiers et des employés des administrations et ceux qui viennent stationner pour régler leurs affaires dans les environs situés dans le périmètre de l’hôpital, le nombre de véhicules qui accèdent quotidiennement à l’hôpital Benzerdjeb dépasse l’entendement. Cette situation affecte en particulier le personnel de l’hôpital, qui trouvent d’énormes difficultés pour trouver une place pour stationner, les chances pour que les employés du CHUO trouvent des places de stationnement dans les allées et ruelles de l’hôpital s’amoindrissent face au flux quotidien des voitures qui occupent le moindre espace. Ainsi qu’aux difficultés rencontrés par les ambulances pour accéder aux différents services d’urgence et pavillons, et ce même lorsqu’elles allument leur gyrophare, en raison des différents véhicules qui bloquent les accès menant vers ces services vitaux. Des automobilistes peu soucieux des difficultés et des désagréments qu’ils peuvent créer aux malades et au personnel de l’hôpital accaparent les places de stationnement, ils privent les malades, notamment ceux qui viennent, de stationner leur véhicule. Les services de l’administration et médicale sont désormais réduits en annexes de parking avec des véhicules qui atteignent un seuil manifestement insupportable, d’où la nécessité de revoir l’organisation de la circulation et stationnement au niveau de l’hôpital d’Oran. Un médecin qui a voulu garder l’anonymat dira au sujet de ce phénomène qu’il arrivait à 7h30 du matin à l’hôpital afin de trouver une place de stationnement, exprimant son mécontentement quant au comportement de certains citoyens, affirmant que les ambulances à leur bord des patients en situation grave trouvent beaucoup de difficultés pour à arriver aux différents services, en raison des véhicules qui bloquent la voie.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée commémorative. 232 ème anniversaire de la libération de la ville d’Oran de la colonisation espagnole

La libération d’Oran en 1792 ...

A quand un transport digne d’Oran

Le transport public n’est pas ...

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...