Accueil » ORAN » Stationnement anarchique. Un phénomène de longue date

Stationnement anarchique. Un phénomène de longue date

Dans la deuxième wilaya d’Algérie, le stationnement  anarchique est un véritable phénomène de longue date. Des voitures sur les trottoirs, les terre-pleins centraux, tout est bon pour pouvoir garer son véhicule, au risque de gêner les autres usagers. Conçu par les urbanistes pour être un élément de liaison essentiel des réseaux  piétonniers, permettant  d’isoler le piéton des dangers de la circulation routière, les trottoirs sont dans plusieurs quartiers de la ville encombrés par le stationnement anarchique des véhicules. Les travaux de réfection des trottoirs sont effectués tout au long des artères principales de la ville d’Oran. Des travaux qui s’éternisent même s’ils sont achevés par endroits et qui ont offert un meilleur accès aux commerces, administrations  et autres cafés aux piétons. Ce qui arrange et bénéficie à tout le monde. Là où le bât blesse, c’est que l’aire de stationnement des véhicules s’est réduite comme une peau de chagrin, au point de devenir exiguë. De mauvais comportements apparaissent alors. On voit couramment des voitures  »manger » une parcelle du trottoir pour n’en laisser qu’une partie ….aux piétons! Cette image prise hier le 04/12/2022, face à une institution sécuritaire (SW) Avenue de l’ANP, en est la preuve et témoigne de l’absurdité de la situation. Depuis le temps que l’on parle de l’occupation illégale des trottoirs et chaussées partout à Oran, sans qu’on ne trouve de remède infaillible, voilà que l’on confisque de nouveau les trottoirs aux piétons. Certains automobilistes, s’estimant apparemment au-dessus des lois, se permettent en effet de stationner en deuxième position, obstruant ainsi la voie publique et ce, au vu et au su de tout le monde. Le stationnement sur le trottoir est une pratique très répandue en milieu urbain. Il influence fortement l’insécurité des piétons, écoliers, mamans déplaçant une poussette ….C’est pourtant très peu sanctionné. Sur le terrain, l’expérience montre que le stationnement sauvage sur les trottoirs peut être épuré lorsque  les responsables locaux et policiers signalent ou verbalisent régulièrement les comportements dangereux.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Agressions de l’espace public. Quelles mesures face à l’absence de civisme

Dans tous les quartiers, cités, ...

Inondation à Belgaid. Irresponsabilité et incivisme citoyens

Les premières pluies qui se ...

Transport en commun. L’indispensable régulation

Tous les moyens de transport ...

Salles de cinéma détournées. Une enquête s’impose

Regrettable est l’état actuel des ...

Dégradation de l’environnement. Impact direct et négatif sur la société

La question environnementale est centrale ...