Accueil » MONDE » Soudan. Tentative de coup d’Etat manquée

Soudan. Tentative de coup d’Etat manquée

La tentative visait le gouvernement de transition mis en place après l’éviction, en mars 2019, du président Omar Al-Bachir, renversé après trente ans de règne sans partage. L’action a été commanditée par le clan de ce dernier. Une tentative de coup d’Etat a eu lieu au Soudan, mardi 21 septembre dans la matinée, ont rapporté les médias officiels. «Il y a eu une tentative de coup d’Etat manquée, le peuple doit y faire face», ont-ils déclaré. Elle a été «menée par un groupe d’officiers des forces armées et de civils issus de l’ancien régime [et] a été maîtrisée à l’aube [mardi]», a déclaré à la télévision d’Etat le ministre de l’information, Hamza Baloul. Les autorités ont arrêté «les chefs du complot manqué» et la situation est désormais «sous contrôle», a-t-il ajouté. Une source gouvernementale a également confirmé à l’Agence France-Presse que les auteurs du complot avaient tenté de prendre le contrôle du bâtiment des médias d’Etat, mais «ils ont échoué». Un haut responsable de l’armée expliquait que des officiers impliqués dans le putsch manqué avaient été «immédiatement suspendus». Mardi, la circulation dans le centre de Khartoum semblait fluide, y compris autour du quartier général de l’armée. Les services de sécurité soudanais ont toutefois bloqué le principal pont reliant Khartoum à Omdourman, située de l’autre côté du Nil. Le puissant chef paramilitaire et membre du conseil souverain Mohammed Hamdan Daglo, surnommé «Hemetti», a déclaré dans un discours à ses combattants: «Nous ne permettrons pas un coup d’Etat.» «Nous voulons une véritable transition démocratique avec des élections libres et justes» a-t-il ajouté, rapporte SUNA, l’agence de presse officielle. La tentative de coup d’Etat visait le gouvernement de transition mis en place après l’éviction, en mars 2019, du président Omar Al-Bachir, renversé après trente ans de règne sans partage. Le Soudan connaît depuis une transition fragile caractérisée par des difficultés économiques et de profondes divisions politiques. Ces derniers mois, le gouvernement a entrepris une série de réformes économiques difficiles pour pouvoir bénéficier d’un programme d’allégement de la dette du Fonds monétaire international (FMI). Ces mesures comprenant la réduction des subventions et l’instauration d’un flottement contrôlé de la monnaie locale ont été jugées trop sévères par de nombreux Soudanais. Des manifestations sporadiques ont récemment eu lieu dans tout le pays pour protester contre les mesures soutenues par le FMI et l’augmentation du coût de la vie.

À propos lecarrefour dalgerie

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sanctions contre le Mali. La Cédéao tente de se justifier

Ce jeudi 27 janvier 2022, ...

Sommet ouest-africain pour évoquer la crise au Burkina Faso

Les Etats ouest-africains se réunissent ...

Mali – Cédéao. L’Union africaine veut relancer le dialogue

Une délégation de l’Union africaine ...

Partygate. Retour sur les dates de ce scandale qui risque de faire chuter Boris Johnson

L’étau se resserre autour de ...

Ukraine. Le bras de fer entre les Etats-Unis la Russie s’intensifie

La Russie a lancé, mardi ...