Accueil » MONDE » Soudan. Le processus de transition plongé dans une grave crise politique

Soudan. Le processus de transition plongé dans une grave crise politique

Lundi 11 octobre, le président du Conseil souverain, le général Abdel Fattah al-Burhan a exigé la dissolution du gouvernement. En théorie, il n’en a pas le pouvoir, c’est au Premier ministre Abdalla Hamdok que revient une telle décision. Mais cette déclaration met de l’huile sur le feu alors que le ton monte encore un peu plus chaque jour entre civils et militaires qui se partagent le pouvoir. Trois semaines après la tentative déjouée de coup d’Etat fomentée selon les autorités par des soutiens du régime d’Omar el-Béchir, le processus de transition soudanais est plongé dans une crise politique sans précédent. Depuis le 21 septembre dernier et la tentative de putsch manqué, les militaires au pouvoir multiplient les attaques contre le gouvernement civil. S’adressant lundi à une foule de soldats, le général al-Burhan a estimé que l’armée est la seule force crédible à même de protéger la transition soudanaise. De leur côté, les civils considèrent que l’armée cherche à saboter toutes tentatives de réformes. Ils appellent à une refonte intégrale des forces de sécurité et accuse les généraux de ne pas respecter le document constitutionnel signé en août 2019.

À propos lecarrefour dalgerie

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Grippe. Bientôt un vaccin à l’ARN messager?

Alors que la grippe arrive ...

Explosion au port de Beyrouth. 06 morts dans une manifestation contre l’enquête

L’enquête sur l’explosion du port ...

Soudan. Les dissensions s’accentuent au sein des forces de la transition

De nouveaux craquements au sein ...

RDC. L’armée développe de nouvelles stratégies contre les ADF

Les attaques armées se poursuivent ...

Sommet spécial du G20. La crise humanitaire en Afghanistan au menu

L’Italie, qui occupe la présidence ...