Accueil » SPORT » Son retour en EN, Petkovic, ses objectifs, sa grave blessure … Les confidences de Benzia

Son retour en EN, Petkovic, ses objectifs, sa grave blessure … Les confidences de Benzia

Dans une interview accordée au canal officiel de la Fédération Algérienne de Football, FAF TV, l’attaquant international Yassine Benzia est revenu, en détails, sur son retour en sélection après presque six ans d’absence, sur ses objectifs ainsi que sur son retour au premier plan après le drame qu’il a vécu. Le champion d’Azerbaïdjan avec Qarabag estime, d’ailleurs, que l’EN version Vladimir Petkovic a les capacités de rendre le peuple algérien heureux et fier. «Il y a beaucoup de nouveaux joueurs mais tout le monde tire dans le même sens. On est dans une bonne transition et je pense que l’EN a de beaux jours devant elle.
En tous les cas, on fera le maximum pour avoir les meilleurs résultats pour rendre fiers tous les Algériens incha’Allah. Pour ce faire, les supporters doivent être un petit peu patients, je sais que ce n’est pas facile, mais on a un bon coach, un bon staff, on a appris à se connaitre et ça ira de mieux en mieux. L’EN sort de grosses désillusions, on le sait, mais on ne peut pas cicatriser en deux ou trois mois. On a de gros objectifs, on est une grande nation. Avec le temps, j’espère, le plus rapidement possible, qu’on va remettre l’Algérie sur le toit de l’Afrique, voire mieux » indiquera, à ce propos, l’auteur d’un but d’anthologie face à l’Afrique du Sud lors du récent tournoi international FIFA Séries.

                                               «L’EN a de beaux jours devant elle»
Sur son retour chez les Verts, l’ancien attaquant de l’Olympique Lyonnais n’a, en parallèle, pas caché sa joie d’être enfin revenu en EN. «Ça fait très très plaisir. Ça fait presque six ans que je n’avais pas été appelé. J’ai beaucoup beaucoup travaillé, j’ai eu de grosses épreuves mais je n’ai jamais lâché. J’ai toujours eu comme objectif l’équipe nationale et de revenir comme ça et de marquer dès mon retour, j’étais très très content » dira-t-il, avant d’enchainer : « En revenant au CTN, j’ai eu un peu de nostalgie mais en même temps j’ai vite repris mes repères car je connaissais le centre et il y a beaucoup de gens qui y travaillent que j’ai connu il y a cinq ans. Ça m’a fait chaud au cœur et ça m’a fait du bien de revenir ici. J’ai beaucoup travaillé (pour revenir) et c’était vraiment un objectif pour moi. Y en avaient beaucoup qui m’avaient laissé sur le côté mais moi je sais le travail que je fournis au quotidien, tous les sacrifices que je fais et le fait que je voie que ça paye ça le donne envie de pousser encore plus loin incha’Allah». Parfaitement intégré au sein du groupe, Benzia mettra, par ailleurs, en exergue son expérience acquise et l’excellente ambiance qui règne au sein du Club Algérie. «Je suis quelqu’un de plutôt réservé mais je m’entends bien avec tout le monde, je suis quelqu’un de souriant, en plus j’arrive dans (une période de) transition. Il y a cinq ans j’étais un peu le jeune, là je suis entre les deux, j’ai 29 ans, il y a beaucoup de jeunes joueurs maintenant et je retrouve aussi les anciens comme Aïssa (Mandi), Yacine Brahimi, Nabil Bentaleb, donc je suis entre les deux et suis un peu plus proches des anciens mais je m’entends bien avec tout le monde . On a un super groupe, tout le monde est souriant, on est tous des frères, tous ensemble, ça fait plaisir et franchement, c’est le top. De plus, j’ai 29 ans, je pense que c’est le bon âge, c’est l’âge où t’as assez d’expérience, assez de matches derrière toi, donc tu te connais mieux. Je me sens plus mature, que ce soit dans mon jeu ou dans la vie de tous les jours. Je vais essayer d’apporter ça du mieux que je peux au groupe » confiera-t-il au micro de la FAF, avant de revenir sur une période assez traumatisante de sa carrière et de sa vie, à savoir son accident au volant d’un quad qui l’avait éloigné des terrains pendant presque une année avec, en plus, l’amputation d’un pouce.

                                               «J’ai toujours cru que je reviendrai»
«C’était des moments très durs, très sombres mais comme on est croyants on sait que c’est el mektoub, c’est le destin. On fait des erreurs dans la vie mais on essaye toujours de se racheter. El hamdoulilah, j’ai eu un bon socle familial autour de moi, ma femme, mes amis proches, mon agent. Ça m’a beaucoup aidé à traverser cette étape. J’ai toujours cru et j’ai toujours mis comme objectif l’équipe nationale. Je savais qu’en mettant cet objectif là, il fallait que j’enchaine les matches, les clubs, que je retrouve des stats, que je revienne au top niveau pour pouvoir toucher l’équipe nationale. Du coup, j’ai fait énormément de sacrifices, j’ai fait beaucoup beaucoup de choses et je suis fier de revenir après presque six ans car quand on dit que le travail paye, là, je l’ai vraiment vécu» lâchera, très serein, la nouvelle arme offensive des Verts. Et de renchérir : « Je n’ai pas douté après ma blessure, mais les médecins n’étaient pas vraiment optimistes. Ils m’ont dit que je n’étais pas fini pour le foot mais revenir au haut niveau, ça allait être dur. Or, moi à partir du moment où on me dit que le foot, ce n’est pas fini, je mets tous les moyens de mon côté pour revenir au haut niveau. Je ne peux pas jouer au foot juste pour jouer au foot. Du coup, à partir du moment où j’ai su que je pouvais revenir sur les terrains, j’ai tout mis en œuvre pour revenir au top niveau. Si je ne suis pas au top niveau, ça ne m’intéresse pas. J’ai fait le maximum et El-Hamdoulilah et j’espère que c’est le début d’une grande histoire. Je n’ai pas pu montrer tout ce que j’avais à montrer pour l’équipe d’Algérie. J’aspire le faire et aider l’EN».

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De nouveau très en vue avec l’Olympique Lyonnais. Benrahma monte en puissance

Et si le fait d’avoir ...

La course au maintien s’emballe à 8 journées de la fin Magra en surprise, Chlef s’enlise

Bien que leur équipe ne ...

Classée 43ème nation mondiale et 7ème africaine. L’Algérie fait du surplace

Sans surprise, l’Algérie a fait ...

En perspective des rencontres de juin face à la Guinée et l’Ouganda. Petkovic, l’embarras du choix

Après avoir effectué une large ...

Eliminé de la Coupe à Biskra dès les 1/8èmes de finale. Le MCO, entre regrets et soulagement

Battu à la régulière à ...