Accueil » ACTUALITE » Solidarité avec la cause palestinienne. Alger a marché

Solidarité avec la cause palestinienne. Alger a marché

L’Algérie a vécu, ce jeudi dernier, un évènement majeur que sont le soutien et la solidarité à la cause palestinienne et au peuple palestinien qui rentre dans sa phase la plus criminelle de cette guerre que mène Israël et le Tsahal contre des pauvres innocents. Le mot d’ordre a été lancé mercredi dernier où des manifestants, à travers les 58 wilayas du pays, n’ont pas enfreint à la règle pour sortir dans les rues et dire halte au génocide commis pendant ces 14 jours contre le peuple palestinien. Alger, la capitale, n’a pas dérogé puisque ses habitants sont venus de chaque parcelle, et de chaque région limitrophe pour scander des slogans anti guerre et faute entendre la voix de l’Algérie dont la position reste constante depuis la création sur son sol de l’État palestinien par feu l’ex-chef d’État Yasser Arafat. Dans la capitale algéroise, une marée humaine a arpenté les principales ruelles de la capitale, venue en rangs, scindée depuis le boulevard Hassiba Benbouali, la grande poste au coeur d’Alger, passant par les deux institutions que sont le siège de l’APN et celui du Sénat, pour se retrouver en force à la place des Martyrs où les manifestants, toutes franges et toutes catégories de la société, ont pu marcher côte à côte, mus par la mobilisation totale et avec comme credo, faire entendre à nos amis et frères palestiniens, leurs cris de désespoir devant les exactions commises par l’armée israélienne qui pratique sa logique de la guerre brûlée envers des innocents. Les manifestants arboraient des pancartes anti guerre et anti génocide, certains entonnaient des chants patriotiques et d’autres criaient leur rage devant ces horreurs de guerre commises contre des enfants et des femmes. Des manifestants par contre marchaient silencieusement l’air hébété devant l’accélération des attentats et des frappes contre des citoyens à Ghaza et aux alentours de cette ville déjà presque anéantie par les missiles sionistes tirés depuis Israël. Arrivant à la place des Martyrs où un autre grand rassemblement était déjà installé à la sortie du métro, les manifestants ont créé des cordons de sécurité pour ne pas se disperser, en scandant des slogans hostiles à la guerre et pour rester aussi mobilisés autour de la cause palestinienne au moment où on diffusait des images des horreurs via les grands écrans. C’est la guerre à Ghaza et en Palestine après le massacre des 500 personnes à l’hôpital de Ghaza. Ce SOS des Algériens qui ont marché ce jeudi dernier, interpelle l’opinion internationale à trouver un consensus et des solutions pour stopper le génocide qui s’abat sur le peuple ami et frère palestinien. Les moyens de transport étaient gratuits, mis à la disposition des manifestants pour leur permettre une bonne circulation et le métro d’Alger n’était pas en reste puisqu’il était d’une grande utilité pour éviter les désagréments et il est venu en sus à la rescousse pour éviter les dégâts aux marcheurs venus des quatre coins de la capitale et exténués en fin de journée. Les ambulances et les agents de la Protection civile marchaient côte à côte avec les frondeurs à l’affût du moindre incident. C’était un moment grandiose qui nous rappelait le Hirak béni de 2019.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Equip Auto Algeria 2024. 400 exposants des différentes marques attendus

L’évènement annuel Equip Auto Algeria ...

Création de l’UGTA et nationalisation des hydrocarbures. Un 68ème anniversaire de bon augure

Le rassemblement prévu, hier, devant ...

4ème Conférence africaine sur la gestion des Finances publiques. Blanchiment d’argent et lutte anti-corruption en ligne de mire

La lutte contre les flux ...

Lutte contre la drogue. Pour une approche stratégique appropriée

Les affaires et les procès ...

18ème édition du Salon International de la Pharmacie en Algérie (SIPHAL). Industrie pharmaceutique algérienne: Quelles perspectives?

Cette démarche s’inscrit dans le ...