Accueil » ACTUALITE » Situation épidémiologique dans le rouge à Oran. Du relâchement à la panique!!!

Situation épidémiologique dans le rouge à Oran. Du relâchement à la panique!!!

Les oranais semblent se confiner volontairement avant l’heure fixée par la loi. Depuis 48 heures, les rues de plusieurs quartiers de la ville d’Oran, sont de plus en plus vides. Un constat lié sans aucun doute aux informations catastrophiques et tristes rapportées sur les réseaux sociaux. La peur a bien contribué au retour de la bavette de protection, après un relâchement total au su et au vu de tous. On a crié victoire, alors que le virus du covid 19 est toujours dangereux. Oran comme ailleurs, la situation épidémiologique est entrée dans la zone. Les cas positifs détectés par le PCR uniquement, ne se comptent plus en dizaine, mais en centaines. Pas loin qu’hier, les services de la DSP ont enregistré 130 cas positifs en une demi- journée, sans les personnes atteintes non détectées par le PCR. Nos recherches chez les médecins privés se sont soldées par la découverte de centaines de cas quotidiennement. A Belgaid, sur 31 consultations effectuées dans un cabinet privé, pas moins de 15 personnes présentaient des symptômes du covid19. Des médecins racontent être fatigués par le comportement de certains citoyens. Dr Zemri généraliste, que nous avons pu rencontré, déclare que  » certains malades nous étonnent par le fait qu’il veulent nous imposer de leur prescrire des traitements à leur maladie, sans la moindre connaissance » et d’ajouter  » ces mêmes malades semblent être très influencés par l’intox des réseaux sociaux et ce qui est rapporté loin du milieu médical. Ce genre de comportement à une part de taille dans cette situation qui met toute une population en danger. Dans les hôpitaux, le personnel médical et paramédical est souvent violenté par les membres des familles, voisins, amis des malades, qui arrivent dans les services du covid19 pour une visite sans se soucier du risque de contamination. Le personnel médical et paramédical a été réquisitionné dans les services du covid19. Le personnel en congé a été rappelé. La situation dans les hôpitaux est aussi alarmante. Lundi dernier, l’hôpital d’El Karma dans la daïra d’Es Senia a accueilli 74 malades dès son ouverture, alors que sa capacité d’accueil est de 92 lits. Au niveau de l’hôpital pédiatrique à Canastel, la DSP a installé 20 nouveaux lits pour des adultes. Cet hôpital comptait jusqu’à avant-hier 13 enfants suspectés d’être atteints du covid. L’hôpital de Chtaibou comptait en début d’après-midi d’hier, 195 lits occupés sur les 240 existants. Au CHU, 103 malades étaient hospitalisés, à El Mohgen 40, et à Ain Turck 35. La situation en matière d’oxygène a été normalisée selon des sources de la DSP.

À propos A.KADER

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cela dure depuis longtemps à Akid Lotfi. Une dégradation des chaussées jamais égalée!!!

Le quartier le plus attractif ...

Aéroport international «Ahmed Ben Bella». Où est passé le manomètre d’oxygène?

Jeudi dernier, aux environs de ...

Ain El Tûrck. 91 motos mises dans les fourrières

Ce week-end les routes principales, ...

Dispositif de sécurité pour la surveillance des plages. 10.107 secouristes mobilisés sur les 14 plages

Comme chaque année, à l’approche ...

Brigade économique et financière. 04 milliards et 13.000 euros détournés par une agence

Les éléments de la brigade ...