Accueil » ORAN » Sit-in des praticiens spécialistes de l’EPH de Gdyel au CHU d’Oran. «On demande l’abrogation de l’arrêté interministériel du 20 Aout»

Sit-in des praticiens spécialistes de l’EPH de Gdyel au CHU d’Oran. «On demande l’abrogation de l’arrêté interministériel du 20 Aout»

Les médecins praticiens spécialistes de la santé publique de l’hôpital de santé publique de Gdyel (EPH), sont montés au créneau mercredi 22 novembre pour dénoncer ce qu’ils ont appelé dans un communiqué de «situation d’ambigüité avec l’arrêté interministériel en date du 20 Aout 2023 qui stipule une activité hospitalo-universitaire au sein de l’EPH Ferradi Mohammed Benamar de Gdyel». Ils ont observé un sit–in pacifique de protestation de 11h à 12h30 au sein du Centre Hospitalo-Universitaire d’Oran (CHU), suite à l’appel lancé par le bureau de la wilaya d’Oran du Syndicat National des Praticiens Spécialistes de la Santé Publique (SNPSSP) qui s’est réuni en urgence le 16 novembre dernier. Cette levée des boucliers des praticiens spécialistes de l’EPH de Gdyel est à l’origine du texte réglementaire du 20 Août qui selon le porte-parole des praticiens spécialistes protestataires de l’EPH en question, M.Dermache, met en difficulté le bon fonctionnement de la structure de santé publique concernée. Dans un communiqué du bureau de wilaya d’Oran du SNPSSP dont une copie nous a été remise, ce syndicat explique que « suite à l’inauguration le 10 juillet 2023 par le ministre de la santé de la structure de santé publique l’EPH de Gdyel de médecins spécialistes de santé publique gradés en chefs et principaux volontaires ont été détachés et affectés au niveau de cette structure pour assurer son bon fonctionnement. Il rappelle, à ce titre, que l’EPH en question a été érigé en structure de santé publique conformément à l’arrêté n° 68 du 6 juillet 2023. Ce syndicat ajoute qu’un Conseil médical a été installé selon la réglementation sur demande du DSP d’Oran et des procès-verbaux de réunion ont été adressés à la tutelle sur le fonctionnement de cette structure. Tout en rappelant que des médecins chefs de service ont été affectés dans cette structure afin d’exercer une activité médico-chirurgicale, ce syndicat dit ne pas comprendre la dernière décision de l’arrêté interministériel du 20 Août qui assure à ladite structure «une activité hospitalo-universitaire» ce qui selon, le porte-parole des praticiens spécialistes protestataires de l’EPH de Gdyel M Dermache, qui est également médecin en chef, n’est pas au diapason avec les dispositions réglementaires contenues dans l’arrêté n 68 du 6 juillet 2023». Dans sa plateforme des revendications, le bureau de la wilaya d’Oran du syndicat en question exige « l’abrogation de l’arrêté interministériel sus cité, l’organigramme, la classification de l’EPH de Gdyel en tant que structure de santé publique ainsi que le budget alloué à cette structure». Le bureau de wilaya du même syndicat et les praticiens spécialistes concernés disent par ailleurs avoir saisi le ministre de la santé par le biais d’une correspondance, de son côté, le porte-parole des praticiens spécialistes de l’EPH de Gdyel nous affirmé que 19 praticiens de santé publique de cet hôpital risquent de ce fait de vivre une situation réglementaire inédite. «Nous avons été 20 praticiens spécialistes à être détachés dans cette structure dont une collègue avait perdu la vie lors d’un accident de route entre Oran et Gdyel et nous ne faisons que lutter pour nos droits pour s’assurer une carrière conforme et un statut honorable au sein de L‘EPH de Gdyel » a encore déclaré à ce sujet le porte-parole.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...

Main d’œuvre de la formation professionnelle dans le secteur industriel et les entreprises. Taux d’intégration: plus de 60%

Le secteur de la formation ...

Projet de réalisation d’une zone franche et d’une route Tindouf-Zouerate. Algérie-Mauritanie: Nouvelle étape historique

L’Algérie tient à renforcer sa ...

Etude de réhabilitation du Marché de la Bastille. Un projet estimé à plus de 60 milliards de centimes

Le marché populaire des fruits, ...