Accueil » RÉGIONS » Secteur de la Santé à Chlef. La numérisation, une des priorités du gouvernement

Secteur de la Santé à Chlef. La numérisation, une des priorités du gouvernement

Selon les experts en informatique notamment ceux chargés de la gestion des établissements hospitaliers de la wilaya de Chlef, la numérisation du secteur de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, est aujourd’hui une nécessité dont on ne peut plus se passer car elle s’impose comme un bon père de famille en matière de modernisation de gestion, de rationalisation des dépenses et d’amélioration de la prise en charge des patients, c’est en fait un vrai projet de société dont le président de la république Abdelmadjid Tebboune en fait l’une de ses principales priorités tout simplement parce qu’elle demeure une réelle aubaine pour les malades du fait que grâce à elle la forte pression ressentie auparavant au niveau des hôpitaux a diminué considérablement, le malade n’attend plus des heures et des heures devant la portes pour être ausculté par un médecin, aujourd’hui, en moins d’un quart d’heure le patient est dans la salle de soins entre les mains du médecin, beaucoup a changé avec la numérisation qui est une véritable révolution qui a fait gagner le temps, de l’argent et du temps dans la formation des résidents et des internes et un gain d’argent car, à présent, avec la numérisation c’est zéro papier et zéro cliché, un clic suffit pour savoir tout sur l’état physique du malade, une numérisation, ajoute notre expert interlocuteur, qui a permis la télémédecine qui pour les médecins est un segment phare dans le processus d’échanges de vue sur les cas de santé épineux au niveau des régions où la présence des médecins spécialistes est totalement inexistante, un médecin spécialisé, soit-il à Alger ou à l’étranger, pourrait être consulté sur un cas de prise en charge en matière de résolution de ce cas, une meilleure gestion du dossier du malade qui grâce à la numérisation l’utilisation du fichier «Papier» tend à disparaitre, des dossiers de malades poussiéreux qui prennent beaucoup de temps pour les tirer des armoires, tout cela est du passé, c’est aujourd’hui l’ère du numérique.

À propos A.Boukhtache

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Khaloufa, Béni Yakil et Azmouya (Chlef). Trois douars souffrent l’absence de route et le calvaire de l’isolement

La route de nos jours ...

Protection civile de Chlef. Deux enfants percutés mortellement par des véhicules le jour de l’Aïd El Fitr

Selon le commandant Sid Ahmed ...

Centre des personnes âgées de Sekassik (Chlef)Le wali partage les joies de l’Aïd El Fitr avec les pensionnaires

Le wali de Chlef, Brahim ...

Céréaliculture à Chlef. Faute de pluie, le blé vire au jaune !

Alors qu’on présageait une très ...

Sidi Ali Aïchoune (Chlef). Pas une goutte d’eau depuis deux mois

Bien que les pouvoirs publics ...