Accueil » RÉGIONS » Santé à Mostaganem. Le centre de radiothérapie plus qu’une nécessité

Santé à Mostaganem. Le centre de radiothérapie plus qu’une nécessité

Il y a quelques années de cela, des associations de Mostaganem sentant le besoin d’une réelle prise en charge de dizaines de malades atteints de cancer se sont mobilisées pour solliciter les autorités locales à lancer le projet du centre de radiothérapie au EHU avant même sa réception. La mobilisation des associations « Salsabil », « El Kheir Bila Houdoud », « Maleiket Errahmène » et l’association « Errahmène », qui, par leur engagement ont toujours assisté les cancéreux et accompagné les familles dans leur souffrance. Leurs actions engagées s’inscrivaient sur un plan purement humain. Conscients de la gravité de la situation et affligés des souffrances des malades dont le nombre allaient crescendo furent, à l’époque soutenues par une large pétition citoyenne de 15000 signatures. Faut-il rappeler que les cancéreux de la wilaya, entre rendez-vous et séances de radiothérapie c’est la croix et la bannière car entre Oran, Blida, Tlemcen et Béchar les épreuves sont indéfinissables. Ce combat, avec l’aide des autorités de la wilaya, s’est terminé par rendre sensible le ministre de la santé et de la population de l’époque. Lors de sa visite, il décide de répondre aux cris de détresse des associations et des familles, il décrète l’inscription d’un Centre de Radiothérapie au niveau de l’hôpital Universitaire. En attendant le lancement du projet, il propose la création d’un service de radiothérapie. Quelques travaux de génie civil avaient été entamés pour arriver à la réalisation du bunker de protection des risques mais les autres équipements de cancérologie n’ont jamais suivi. Les motifs ayant mené à l’abandon du projet du CAC sont arbitraires.
Aujourd’hui, il faut s’arrêter sur cette vérité acerbement amère qui est celle d’oublier que les cancéreux qui n’arrivent pas à accéder aux soins radiothérapeutiques meurent dans le silence et l’indifférence la plus totale. Le cri de détresse se fait toujours entendre car les cancéreux impuissants, fatigués, exaspérés, abandonnent les soins et succombent à leur maladie. C’est ainsi que, dans un esprit compatissant, les associations ne baissent pas les bras. Ce centre de radiothérapie à Mostaganem pour elles, qui sont dans le feu de l’action, est plus qu’une nécessité. Face à cette indigence et au désespoir des familles des cancéreux dont le calvaire est indescriptible sollicite le nouveau wali de se pencher sur le dossier afin d’être éclairé sur cette désolante situation des malades atteints de cancer. Ces gens, engagés dans ce noble combat, disent qu’ils ne lâcheront pas l’affaire et qu’ils vont se remobiliser pour arriver à satisfaire ce besoin tant pressant pour les cancéreux de la wilaya. Beaucoup de citoyens ne s’expliquent pas le gâchis d’avoir dépensé de l’argent pour un bunker qui n’aurait servi à rien. D’ailleurs, beaucoup de citoyens de la wilaya s’interrogent sur cet abandon d’un projet aussi indispensable qu’important.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Culture à Mostaganem. Le statut de l’artiste, objet d’une journée d’information

A l’instar des autres wilayas, ...

Mostaganem. ALGERAC accrédite E3C laboratoire de conformité électrique

A Mostaganem, lundi dernier, le ...

Mostaganem. Les personnes aux besoins spécifiques honorées

A l’occasion de la journée ...

Université de Mostaganem Rencontre nationale sur les nouvelles technologies du développement des infrastructures

L’Université Abdelhamid Ibn Badis intensifie ...

Mostaganem. Le chef de daïra et le maire en parfaite symbiose

Dans le cadre de la ...