Accueil » ACTUALITE » Saidal débutera prochainement les formations pour la production du Spoutnik V. Septembre 2021: Top Chrono !

Saidal débutera prochainement les formations pour la production du Spoutnik V. Septembre 2021: Top Chrono !

L’Algérie fabriquera son propre vaccin contre le Coronavirus. C’est une certitude de dire qu’il faut joindre l’utile à l’agréable. Le pays qui importe le vaccin antiCovid-19 à coups de devises (exception des vaccins chinois qui sont des dons) pour traiter les malades de l’épidémie du Coronavirus, veut anticiper. Il aspire à réaliser ce vaccin “localement“ pour pouvoir répondre à la demande. C’est l’objectif du ministère délégué de l’Industrie pharmaceutique. L’Algérie va produire dès septembre prochain, localement, le vaccin russe “Spoutnik” contre le Coronavirus, a en effet annoncé le 7 avril, Lotfi Benahmed. Le ministère de la Santé de la population et de la réforme hospitalière a les ambitions de vacciner plus de 70 % de la population algérienne en 2021. La vaccination antiCovid-19, annoncée initialement pour “début janvier 2021”, a finalement débuté le 30 janvier à Blida, dans le centre du pays. Cet objectif de vacciner le maximum d’Algériens serait-il réaliste? Le ministère a fixé un délai jusqu’à septembre 2021 pour que le vaccin “Spoutnik” antiCovid “made- in” soit fin prêt. Il s’agit, pour dire plus clair, de la production locale du vaccin russe Spoutnik V qui entrera en vigueur dans quatre mois et demi, un délai jugé au demeurant «très court» aux yeux des spécialistes de la santé publique qui redoutent les mêmes “retards” que ceux produits pour le début de la campagne de vaccination antiCovid. Mais d’ici cette échéance, tout peu arriver. Pour le moment, il s’agit de la formation des effectifs nécessaires à la production de ce vaccin qui aura lieu au niveau de l’usine de Saidal à Constantine. La course contre la montre est dès à présent engagée par le ministère délégué de l’Industrie pharmaceutique pour produire le vaccin “Spoutnik” en Algérie. Ces formations débuteront prochainement, selon la PDG de Saidal. Septembre 2021, soit cinq mois à compter d’aujourd’hui seulement, voilà ce pari sera-t-il possible? Entre l’annonce et l’effet d’annonce, il y a forcément lien. L’annonce de la production dès septembre du vaccin russe localement a eu ses effets chez les Algériens qui y perçoivent comme un geste fort des autorités nationales afin de vacciner et immuniser, s’il le fallait, toute la population algérienne contre les formes de virus épidémiques. Les formations au profit des effectifs qui seront chargés de produire le vaccin russe contre le Coronavirus, Spoutnik V, débuteront prochainement, a indiqué la PDG du groupe pharmaceutique public Saidal, Fatoum Akacem, dans un entretien accordé à l’APS. «Tout sera fait pour relever le défi d’être prêt à la date avancée par le ministre, à savoir septembre 2021», affirme la PDG de Saidal, concernant la production du vaccin Spoutnik V. Une production qui nécessite, selon elle, «des formations spécifiques, vu la délicatesse du domaine de la virologie». Le vaccin contre le Coronavirus sera produit dans l’usine Saidal de Constantine, annonce Fatoum Akacem. «C’est cette usine qui devait produire l’insuline en flacons et qui est prête techniquement, technologiquement et en termes de qualification. Il ne reste plus qu’à la mettre à niveau sur certains aspects liés à la spécificité du vaccin et les pourparlers sont engagés, dans ce sens, avec tous les fournisseurs d’équipements», assure la PDG du groupe pharmaceutique public qui précise que «les contrats de confidentialité ont été signés autant que ceux de transferts de technologie». Toujours selon la PDG de Saidal, «le partenaire russe est très attentif aux besoins de Saidal et demande à chaque fois ce qui manque au groupe algérien pour pouvoir recevoir le vaccin». La première responsable du Groupe précise que, dans une première phase, «le vaccin Spoutnik V ne sera pas produit en full process dès le mois de septembre prochain, mais Saidal sera en mesure de réaliser, à cette échéance, l’étape de répartition qui est celle qui précède le conditionnement et qui constitue une partie importante du transfert de technologie». En démarrant la production par les étapes finales, l’objectif est de parer à l’urgence et à produire le plus rapidement possible le vaccin. «Saidal préfère réaliser l’étape trois et quatre, du processus de production, pour sortir le vaccin le plus tôt possible. Les étapes une et deux seront enclenchées dans les meilleurs des cas, dans 12 à 18 mois. Un délai incompressible», précise Fatoum Akacem. Toujours selon la première responsable de Saildal, l’Algérie vient de voir son «premier centre de bioéquivalence accrédité la semaine dernière». Une bonne nouvelle, estime Fatoum Akacem qui souligne l’importance d’un tel centre pour augmenter les exportations de médicaments algériens. «Créé à l’initiative de Saidal, ce premier centre de bioéquivalence accrédité permettra de faire l’équivalence entre un produit générique et un princeps, ce qui profitera à tous les producteurs de génériques en Algérie», affirme Fatoum Akacem. Ainsi, ces producteurs pourront faire leur bioéquivalence chez Saidal, pour être enregistrés à l’international et espérer placer le produit algérien sur les marchés extérieurs. L’export est un axe stratégique pour le Groupe Saidal qui vise, selon sa PDG, «les marchés africains, à l’instar du Niger, du Sénégal, de la Mauritanie et du Burkina Faso où Saidal a soumissionné et est déjà connue grâce à ses produits».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un mois pour l’obtention de l’autorisation d’importation. La course contre la montre des concessionnaires

Est-ce le bout du tunnel? ...

Enseignement supérieur 38. universités algériennes dans le top 500

Quel nouveau rôle pour l’université ...

Efforts considérables et intenses des services de police en ce début 2023. Efficacité, professionnalisme et performances

Les actes liés à la ...

Pour lutter contre le phénomène du monoxyde de carbone. Sonelgaz va installer 22 millions de détecteurs

Il est impératif de savoir ...

Retour en force des T- Shirts et maillots de l’EN sur la place publique. Vente en ligne, en gros et en détail

Oran qui a, depuis la ...