Accueil » RÉGIONS » Saida. Saturation des cimetières et taux de mortalité en hausse

Saida. Saturation des cimetières et taux de mortalité en hausse

Avec une moyenne de 05 à 07 enterrements par jour, la wilaya de Saida enregistre, depuis l’apparition du Coronavirus, l’un de ses grands taux de mortalité dans sa région. Aujourd’hui, Saida voit ses 03 cimetières de Sidi-Maamar ainsi que celui de R’Boo Labied se rétrécir à une vitesse prodigieuse, en raison des enterrements qui ne cessent d’augmenter au fil des jours. Cependant, l’état des lieux de ces dernières demeures laisse à désirer. Celles-ci sont envahies par les mauvaises herbes, ronces et toutes sortes de fleurs sauvages quand il ne s’agit pas tout simplement de détritus qui jonchent le sol. Les opérations de nettoiement se font parfois grâce à des actions de volontariat menées par des citoyens ou associations caritatives que l’on doit la propreté de ces lieux où nous sommes tous appelés un jour ou l’autre à les occuper. Tel est le constat établi par tout visiteur. De même aussi pour les visites dans les cimetières qui ne sont plus ce qu’elles étaient. Il arrive à chacun de nous d’accompagner le mort à sa dernière demeure, comme il arrive à chacun de nous de constater que le respect pour le mort n’est plus le même surtout lors de la mise sous terre du défunt. Ce sont des petits groupes qui se forment et les discussions s’enflamment sur le mort et là, ce sont les sonneries du portable qui retentissent. Bien d’encres ont coulé et des salives dépensées mais moins que les larmes pour tenter de redonner à nos cimetières leur respect révérencieux et la quiétude due à ses regrettés occupants et dire qu’un ex-maire des années de plomb, jaloux de son berceau, avait suggéré à un wali passant la gestion informatisée des cimetières mais il a trouvé l’idée trop ingénieuse à son goût. Mais il est dit que dans ce monde où nous évoluons, il y a des personnes qui ont tendance à croire que ce sont toujours les autres qui meurent, eux ils resteront immortels. ô, que nenni… Sans autres commentaires car les morts interpellent aujourd’hui les vivants.

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Solidarité «Spécial Ramadhan» à Saïda. 340 millions de DA pour 34 271 familles nécessiteuses

Dans quelques jours, le mois ...

Rentrée professionnelle à Saïda. Coup d’envoi à l’institut de Haï Badr

C’est parti pour la session ...

03 dealers dont une femme arrêtés à Saïda. 2965 psychotropes et 950 gr de kif saisis

Agissant sur renseignements, les éléments ...

Les jeunes entre drogue, alcool et violence. Saïda n’est plus la Radieuse d’antan

On est loin de la ...

Préparatifs de Ramadhan à Saïda. La direction du Commerce à l’épreuve

Les instances concernées œuvrent à ...