Accueil » RÉGIONS » Saïda. Quand le civisme fait défaut

Saïda. Quand le civisme fait défaut

La ville de Sid-El-Hadj- Abdelkrim n’a plus la baraka des saints. Sa propreté n’est plus qu’une légende que ses habitants évoquent aujourd’hui avec nostalgie. Une ville comme Saïda qualifiée de Porte du Sud nécessite une nouvelle optique dans le domaine de son hygiène urbaine mise à rude épreuve par une forte concentration de personnes dans un espace réduit. « Comment voulez-vous garder la ville propre si le citoyen continue de sortir sa poubelle à toute heure et surtout après le passage de la benne à ordures ou cet autre qui jette son sac d’ordure à partir de son balcon » ? Ce genre de pratique à côté d’autres est devenu monnaie courante et pas uniquement à Saïda. Le civisme est devenu une denrée très rare et le « Tekhti rassi ou T’fout » est en vogue. Saida n’est plus ce qu’elle était avec ses bonnes habitudes bien ancrées où l’on se faisait une haute idée de la vie communautaire et du civisme et tous les walis qui se sont succédé à la tête de la wilaya le reconnaissent. C’est une tautologie de dire que la citadinité se cultive. Pourtant mine de rien, essayer de s’élever constitue un grand pas dans l’amour d’une ville. Cela dit, nos Imams sont sollicités, ils devraient inciter sans cesse les fidèles à plus de civisme et surtout leur apprendre à ne pas jeter leurs ordures du haut de leur balcon. Est-ce trop demandé ? Ne dit-on pas que la propreté est la moitié de la foi ? Alors pas besoin de jouer le « MR PROPRE » ou ces campagnes de volontariat quand les actions peuvent être inscrites au quotidien des APC portées beaucoup sur les luttes intestines, se désole-t-on.

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Solidarité «Spécial Ramadhan» à Saïda. 340 millions de DA pour 34 271 familles nécessiteuses

Dans quelques jours, le mois ...

Rentrée professionnelle à Saïda. Coup d’envoi à l’institut de Haï Badr

C’est parti pour la session ...

03 dealers dont une femme arrêtés à Saïda. 2965 psychotropes et 950 gr de kif saisis

Agissant sur renseignements, les éléments ...

Les jeunes entre drogue, alcool et violence. Saïda n’est plus la Radieuse d’antan

On est loin de la ...

Préparatifs de Ramadhan à Saïda. La direction du Commerce à l’épreuve

Les instances concernées œuvrent à ...