Accueil » RÉGIONS » Saïda. Les psychotropes gangrènent la jeunesse

Saïda. Les psychotropes gangrènent la jeunesse

Profitant du désespoir et des problèmes auxquels est confronté un grand nombre de jeunes, ces derniers trouvent leur compte en devenant des dealers. Il n’y a pas un jour sans que l’on apprenne l’arrestation des jeunes en possession de drogue sous toutes ses formes. La dernière arrestation remonte à la fin de cette semaine passée où 3 jeunes âgés entre 34 et 37 ans ont été arrêtés en possession de 540 comprimés psychotropes. Autres temps, autres mœurs ! La mise hors d’état de nuire de ces parasites de la société nécessite la mobilisation des parents et la vigilance permanente de tout un environnement non pas uniquement les services de l’ordre public, d’autant plus que la politique de la  » grâce  » a montré ses limites et la population saidie en connaît un  » bout « , notamment dans certaines cités de la ville où être un « dealer  » est devenu un titre d’honneur !

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Bac à Saïda. La commune d’Aïn El Hadjar sur le podium

Fin de suspense pour les ...

Saïda. Le danger des deux roues

Les motocyclettes qui sont de ...

L’été à Saïda. L’enfer et la galère

Ce ne sont pas toutes ...

Saïda. Cap sur la préservation du cadre de vie

Avec la saison estivale et ...

Saisie quotidienne de psychotropes

Il ne se passe pas ...