Accueil » RÉGIONS » Saïda. Les élus n’ont plus la cote

Saïda. Les élus n’ont plus la cote

Il ne faut pas être un analyste politique pour voir, dans le désintéressement des citoyens, une réelle fronde de ces derniers vis-à-vis des élus qu’ils soient locaux ou nationaux. Faire parler ces élus sur la gestion des affaires de la Cité n’est pas une partie de plaisir. Cela provoque une désagréable réaction épidermique chez l’interlocuteur comme si d’un coup, il est pris d’urticaire. Bon nombre d’entre eux se sont mis dans la tête qu’ils sont des récipiendaires. Avec cette idée, bien ancrée dans leur tête, ils ne font rien pour leur électorat mais ils ont toujours une petite information à communiquer au correspondant de presse du coin. Les Saidis sont blasés et désemparés. Pour certaines, ces institutions élues ont, non seulement, ignoré les principales préoccupations de la population mais ne cessent de se déchirer pour des intérêts personnels. Plus de 03 ans sont déjà passés et les Saidis n’éprouvent plus que Mépris et Amertume pour les élus locaux et nationaux. Dans la wilaya de Saida, il existe trois catégories d’élus au sein des APC et APW: ceux disponibles et travailleurs mais peu nombreux, d’autres gardant de bonnes relations avec la population mais ne s’impliquent ni en bien ni en mal dans les affaires de la Cité et enfin, le reste ceux pour qui l’enceinte communale représente la caverne d’Ali Baba où se traitent et se négocient les affaires. « Est-ce la Nouvelle Algérie tant souhaitée par les uns et les autres »? La question reste posée. Loin de porter un jugement pessimiste et négatif sur nos honorables institutions élues. Mais la réalité est loin et elle crève les yeux. Pis encore, la majorité des élus et surtout les maires des 16 Communes que compte la wilaya, ne résident pas dans les communes de leurs électeurs qui les ont élus; ils habitent le chef-lieu de wilaya et signent leur courrier chez eux à Saida. Les journées d’audience dans leurs communes sont aléatoires parfois supprimées du fait que « Rais rah fi j’timmàa maâ Sid el wali »: «Le maire est en réunion de travail avec le wali », telle est la réponse donnée par l’agent de sécurité ou la secrétaire, si elle existe. En somme, les citoyens sont blasés et désabusés.

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Saida. Suicide d’une jeune fille de 17 ans

A la fleur de l’âge, ...

Drogue. 16 individus impliqués à Saida

Les chiffres rendus publics par ...

Saida. Les jeunes entre drogue et violence

On est loin de la ...

A quelques jours de l’Aïd El Adha. Le prix du mouton toujours en hausse à Saïda

Le sujet de réflexion qui ...

Le 8 mai 1945 célébré à Ouled Brahim. Gloire aux 47 héros de Saïda

Alors que les évènements douloureux ...