Accueil » RÉGIONS » Saïda. Le difficile combat des parents des autistes

Saïda. Le difficile combat des parents des autistes

L’occasion nous a été donnée pour rendre visite à l’association des autistes de la wilaya gérée avec brio par une équipe d’encadreurs et de psychologues, à leur tête la présidente Arabi Fatiha. Une fois sur place, la présidente nous a parlé des différents problèmes dont souffrent l’association et par là même, les parents dans la prise en charge de leurs enfants-autistes dont leur nombre s’élève à 80 alors que 200 autres restent cloitrés chez eux par manque d’espace et pourtant une lettre signée par le wali portant les références suivantes: 3745 du 27 Septembre 2023 qui exige au P/APC de procéder à l’extension du siège de l’association afin d’offrir un soutien précieux aux familles et une lueur d’espoir pour un avenir meilleur. Mais la correspondance du wali est restée morte. « Nous invitons le wali et les différentes parties (Commune – Direction de la Santé – Direction de l’Action Sociale) à une visite du siège pour constater de visu dans quelles conditions l’encadrement pédagogique, les psychologues et les autistes travaillent et pourtant notre association est membre de la Commission nationale du Ministère de la Santé, membre du Conseil national de la Jeunesse et malgré cela, nous mettons les bouchées doubles pour offrir à nos enfants-autistes un centre de référence digne de ce nom ». Joignant le geste à la parole, le P/APC de Saïda va-t-il appliquer la décision du wali ? Attendons de mieux voir !

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

A l’occasion de l’aïd el fitr à Saïda. Une réception pour tourner la page…

Saisissant cette occasion de l’Aïd, ...

Brèves de Saïda

Un lot de boissons alcoolisées ...

Saïda. L’Aïd dans une ambiance festive

L’Aïd El-Fitr a été fêté ...

Le wali de Saïda dans la daïra de Sidi Boubekeur. Des sorties sur le terrain salvatrices?

Les inspections quotidiennes qu’effectue le ...

Un espace de détente en quête de sécurisation. Touche pas à mon «Vieux Saïda»

Décidément, il y a des ...