Accueil » RÉGIONS » Saïda. La presse locale entre le marteau et l’enclume

Saïda. La presse locale entre le marteau et l’enclume

Les correspondants de presse qui auraient pu constituer une « Force de proposition et d’opinion », peinent à s’organiser. Sous d’autres cieux, les journalistes-correspondants sont comblés de prévenance et de sollicitude de toutes parts alors qu’à Saida, lieu de prédilection de la contradiction et de l’inconséquence, ils sont tout simplement ignorés. « La presse écrite locale est de la foutaise », disent certains qui ne savent même pas faire la différence entre un 400 mètres haies et un saut en hauteur et pourtant, ils occupent des responsabilités sans être responsables. Pour le journaliste-correspondant, il est vraiment ardu de faire parler les élus ou les responsables locaux sur des questions de gestion touchant la quotidienneté des citoyens. Aller à la recherche de l’information n’est pas toujours chose aisée surtout quand ceux qui la détiennent et sont censés la partager, ne sont pas spontanément disposés à communiquer alors que l’on assiste à un véritable charlatanisme sur les réseaux sociaux, un charlatanisme aidé par l’absence de la communication institutionnelle de qualité et offensive et cette carence justifie la prolifération des apprentis-sorciers. Grosso modo, la communication fait défaut à Saida et le devoir d’informer est mis à mal… Sans autres commentaires!

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les jeunes entre drogue, alcool et violence. Saïda n’est plus la Radieuse d’antan

On est loin de la ...

Préparatifs de Ramadhan à Saïda. La direction du Commerce à l’épreuve

Les instances concernées œuvrent à ...

Saïda. Saisie de 465 comprimés psychotropes et 17 millions de centimes

Agissant sur information, les policiers ...

Saïda. Le difficile combat des parents des autistes

L’occasion nous a été donnée ...

Saïda. La Communication, connaît pas

Sous d’autres cieux, la presse ...