Accueil » RÉGIONS » Saïda. La délinquance féminine gagne du terrain

Saïda. La délinquance féminine gagne du terrain

Le bilan établi par les services de police de la wilaya de Saïda, à l’issue du mois de Janvier dernier, fait état de 115 affaires liées à la criminalité sous toutes ses formes, ont été traitées, impliquant 166 personnes dont 05 femmes et 03 mineurs. Pour une wilaya comme Saïda, considérée comme conservatrice, c’en est trop ! Ces chiffres stupéfiants prouvent toute la hargne des différentes structures de police à continuer avec la ferme conviction de réduire la criminalité et établir l’ordre dans tout l’espace de la région de Saïda, mais le chômage et la mal vie sont derrière cet état de fait. Signalons aussi, que malgré cette régression constatée au niveau de la criminalité, le stress et l’angoisse sévissent dans la ville de Saïda, devenue ville des mots et des maux. Les statistiques enregistrées par les services de police et communiqués aux organes de presse accrédités dans la wilaya de Saïda, démontrent amplement, mettant en exergue le combat que mènent sans relâche et d’une manière régulière les policiers qui, à longueur d’année, ne chôment pas, pour être à la hauteur de leur tâche et de la mission qui leur sont confiées. En marge de cette lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, les soldats bleus de la wilaya de Saïda ont saisi 1600 comprimés de psychotropes dans plusieurs opérations où 17 dealers ont été arrêtés et présentés devant dame justice. Par ailleurs, dans le cadre des personnes recherchées, 13 individus ont été neutralisés. En conclusion, disons que le phénomène du banditisme est en baisse par rapport aux dernières années et ce, à la faveur de cette approche de travail sur le terrain menée par les policiers à leur tête le chef de sûreté de wilaya. Un avis partagé par un grand nombre de citoyens, hommes et femmes.

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Saïda. Le directeur de l’hôpital «Ahmed Medeghri» suspendu

Le directeur de l’hôpital « Ahmed ...

Saïda. Un autre suicide à Batimet Kabouss

Encore une fois, la ville ...

Saïda. Le wali à Moulay Larbi et Sidi Ahmed

Première dans les annales de ...

Menacé par les prédateurs. Touche pas à mon «vieux Saïda»

La forêt récréative « Le Vieux ...

Saïda. Magie noire pour mieux conjurer le mauvais sort

A la demande de plusieurs ...