Accueil » RÉGIONS » Saïda. Entre un café et un café, il y a un café !

Saïda. Entre un café et un café, il y a un café !

A Saïda, comme partout ailleurs dans le pays, les activités commerciales foisonnent dans l’anarchie. Parmi ces commerces, les cafés prolifèrent à qui mieux mieux et à l’instar des générations spontanées ce qui a fait dire aux anciens de Saïda, le peu qui reste et qui n’arrivent plus à se retrouver aujourd’hui. « Entre un café et un café, il y a un café ». Évidemment la montée en puissance de cette activité, en somme très porteuse, trouverait en grande partie sa raison d’être à la faveur d’une conjoncture particulière ayant entraîné de profonds changements dans le mode de vie. Les désœuvrés et les sans-emploi y viennent quotidiennement noyer leur chagrin et leur détresse dans la parlote ou manipulant leur portable et voir ce qui se passe sur les réseaux sociaux… tout en sirotant un café ou un thé. Ces cafés de fortune, dont certains sont de simples bicoques, offrent une prestation des plus médiocres en dehors des prix affichés à l’intention d’une clientèle le plus souvent fauchée, rien n’indique que le mode de vie soit régi par une quelconque réglementation ou législation. Bondés à longueur de journée, ces cafés se transforment en véritable tabagie accommodant plus d’un consommateur. Le plus étonnant dans ces lieux devenus fumoirs, les employés sont le plus souvent des jeunes qui devraient être encore sur les bancs des classes. Les cafés sont devenus actuellement un refuge pour une forte majorité de citoyens. Les vidéos où apparaît le wali dans ses sorties sur le terrain occupent les devants de la scène locale. « T’as vu cette sortie du wali dans un appartement visité et les remarques qu’il a fait aux responsables de l’Habitat et à l’entrepreneur ? ». « Oui, il sait ce qu’il fait et il est au courant de tout ce qui se passe dans cette ville qui ne cesse de s’enfoncer dans le chaos et la folie généralisée », lui répond son ami de table. Allez Mabrouk à tout le monde pour cette nouvelle année 2023.

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

MCSAIDA. La résurrection

Rétrogradé en Inter-Region, le MCSaida ...

Saïda. La police à l’assaut de la délinquance

Plusieurs affaires liées aux stupéfiants ...

Aïd-el-adha à Saïda. La main invisible de la spéculation

Ils ont l’argent et le ...

Célébration de la Journées nationale de l’Etudiant

Une fois le coup d’envoi ...

Saida. Suicide d’une jeune fille de 17 ans

A la fleur de l’âge, ...