Accueil » MONDE » Russie. Plus d’un millier d’interpellations lors de manifestations pro-Navalny
Police detain a man during a rally in support of jailed opposition leader Alexei Navalny in downtown Moscow on January 23, 2021. - Navalny, 44, was detained last Sunday upon returning to Moscow after five months in Germany recovering from a near-fatal poisoning with a nerve agent and later jailed for 30 days while awaiting trial for violating a suspended sentence he was handed in 2014. (Photo by NATALIA KOLESNIKOVA / AFP)

Russie. Plus d’un millier d’interpellations lors de manifestations pro-Navalny

La police russe a déployé dimanche un important dispositif et fermé l’accès au centre de plusieurs villes lors de nouvelles manifestations à travers le pays pour exiger la libération de l’opposant Alexeï Navalny. Selon l’organisation OVD-Info, spécialisée dans le suivi des manifestations en Russie, plus d’un millier d’arrestations ont eu lieu dans au moins 50 villes, pour l’heure principalement en Sibérie et en Extrême-Orient, décalage horaire oblige. Ces rassemblements font suite à une première journée de mobilisation samedi dernier qui a réuni des dizaines de milliers de protestataires et s’était soldée par plus de 4 000 interpellations, ainsi que l’ouverture d’une vingtaine d’affaires pénales. Dans l’hyper-centre de Moscou et Saint-Péterbourg, de nombreux policiers et la Garde nationale étaient déployés avant des rassemblements prévus en début d’après-midi, ont constaté des correspondants de l’AFP. « Poutine est un voleur! », « Liberté! », ont scandé des dizaines de manifestants en traversant le centre de la capitale russe, le lieu du rassemblement ayant été changé à la dernière minute face aux restrictions de la police, qui a limité l’accès à plusieurs rues du centre et fermé des stations de métro, une décision rare. Ces nouvelles manifestations se dérouleront avec pour toile de fond la comparution d’Alexeï Navalny devant des juges, prévue la semaine prochaine.
L’opposant est visé par de multiples procédures judiciaires depuis son retour en Russie le 17 janvier, qu’il considère comme politiquement motivées. Selon son avocate, il risque notamment « environ deux ans et demi » de prison ferme pour la violation des conditions d’une condamnation à trois ans et demi de prison avec sursis, qu’il s’était vu infliger en 2014. A l’autre bout du pays, à Vladivostok, Andreï, un manifestant de 25 ans, a regretté que peu de gens, quelques dizaines, se soient réunis car « les forces anti-émeutes ont bloqué » le centre-ville. A Novossibirsk, la troisième agglomération de Russie, le média indépendant Taïga a estimé à plus de 5 000 le nombre de protestataires, l’un des plus importants rassemblements anti-gouvernementaux de ces dernières années. « Les gens sont en colère à cause de ce qui se passe et parce que des députés et militants d’opposition ont été arrêtés cette semaine », a affirmé à l’AFP Khelga Pirogova, élue locale d’une coalition pro-Navalny. La plupart de ses proches alliés ont été assignés à résidence vendredi par la justice russe, deux jours après une série de perquisitions ayant notamment visé le domicile de sa femme Ioulia et les locaux de son organisation, le Fonds de lutte contre la corruption. Les jours précédents, les autorités ont multiplié les mises en garde aux partisans de M. Navalny.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Turquie. Plus de 500 000 réfugiés sont rentrés en Syrie

Depuis 2016, plus d’un demi-million ...

A l’approche du Mawlid Ennabaoui, campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques. Ces pétards qui nous mettent en «pétard»!

La fête du Mawlid Ennabawi ...

Lettre de Tiaret

Par Khaled El Guezouli   ...

Burkina Faso. Tension toujours vive, l’ambassade de France prise pour cible

Quelques dizaines de manifestants rassemblés ...

Recensement à Relizane. 1105 agents mobilisés pour l’opération

Par R. Aymen Dans le ...