Accueil » ORAN » Route du ravin – Ras El Ain. Le diktat des taxis clandestins

Route du ravin – Ras El Ain. Le diktat des taxis clandestins

Les taxis clandestins font partie intégrale de l’offre de transport à Oran, leur part de clientèle est importante car le taux de motorisation y est plus faible comme c’est le cas des Planteurs, Dar El Beida et Belgaid. Là, la densité de la population est relativement élevée, tandis que l’offre de transport est moins dense. Le transport urbain qui pose problème, notamment pour certains quartiers et cités, est essentiellement desservi par les taxis clandestins. Les bus, censés assurer ces dessertes, sont quasiment absents surtout le soir à partir de 17h00, laissant le champ libre aux fraudeurs qui imposent leur diktat. Jouissant d’une impunité inexplicable, ceux desservant les planteurs sont nombreux à garer leurs véhicules (point de départ) devant la DRAS (Ex-DRNS) créant une anarchie et un embouteillage monstre, cette route grouille de taxis clandestins rendant la circulation presque impossible. Il arrive qu’on mette jusqu’à 10 minutes pour aller d’un bout à l’autre, déplorent les automobilistes empruntant cette route. Squattée chaque jour par les fraudeurs, un fait qui dure depuis des années, et qui n’est pas passé sans susciter la colère des habitants de cette route et des automobilistes qui ne trouvent plus d’espaces pour stationner. Ces derniers affirment qu’ils ont beau protester, rien n’est capable de chasser ces indus-occupants des lieux. Parmi ces derniers, certains poussent l’audace jusqu’à s’arrêter carrément au milieu de la chaussée pour faire monter les clients, ce qui provoque des embouteillages monstres, malgré que les éléments de la brigade chargée de la voie publique ne se soient pas fait prier pour lancer la chasse aux taxieurs clandestins. Interceptés au niveau de différents carrefours de la ville où plusieurs véhicules de tourisme furtifs ont été interpellés et admis à la fourrière, ces clandestins sont toujours là pour rendre la vie difficile aux policiers et automobilistes.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...

Dégradation, acte de vandalisme et insalubrité. Problématique de la gestion des cimetières

Triste sort pour nos morts ...

Environnement. «Insalubrité: lourdes conséquences sur l’activité et la vie humaine»

Le médecin généraliste, M.Serrour, évoque ...