Accueil » ACTUALITE » Révision des Codes communal et de wilaya. Quelles prérogatives pour les élus

Révision des Codes communal et de wilaya. Quelles prérogatives pour les élus

La révision des Codes communal et de wilaya n’a eu de cesse de faire couler beaucoup d’encre et d’être toujours au centre des débats, dès lors qu’il s’agit de collectivités et de la gestion locale. Quelles prérogatives pour les élus, quelle est la marge de manœuvre du maire ou encore du président de l’APW? Telles sont les questions récurrentes qui reviennent incessamment. Si dans certains pays, le maire est le premier patron dans sa commune, ce n’est pas le cas en Algérie. Ses prérogatives, actuellement du moins, sont très limitées et le maire doit toujours soumettre ses idées et ses projets au chef de daïra ou encore au wali pour approbation. Il ne peut prendre d’initiative sans le feu vert de l’Administration et ce n’est pas normal. Maintenant, avec cette révision de ces codes, verra-t-il ses prérogatives élargies? Aura-t-il plus de liberté d’action ? Invité au forum de la Radio nationale, lundi, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Brahim Merad, a expliqué que la révision des codes communal et de wilaya avait pour objectif principal de définir les responsabilités et les prérogatives des élus et de suppléer les lacunes ayant considérablement ralenti la roue du développement local. Le ministre, en fait, admet l’existence de «lacunes» qui seront étudiées dans le cadre d’une commission qui sera créée prochainement à cet effet. Pour le ministre, la contribution des élus locaux dans l’action de la commission par «la présentation de leurs expériences» et «les entraves qu’ils rencontrent» dans la gestion, est très importante si l’on veut éviter toute interruption du développement local. «Il y a manque de clarté dans les prérogatives et les modalités à adopter entre les élus et les différents intervenants dans la gestion locale», a fini par lâcher le ministre. Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, avait annoncé à l’ouverture, samedi, des travaux de la rencontre gouvernement-walis, la création de cette commission qui se chargera de la révision des codes communal et de wilaya avec la participation du ministère de l’Intérieur et des représentants du Parlement, du ministère des Finances et des élus locaux, a rappelé le ministre. Evoquant le statut particulier du wali qui sera soumis prochainement au président de la République, M. Merad a indiqué que ce texte permettra également de définir les prérogatives du wali en tant qu' »acteur principal dans la dynamique économique suivant une stratégie étudiée prenant en compte les spécificités et les besoins de la wilaya ». Il a salué les résultats positifs réalisés dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre les zones d’ombre grâce à la volonté politique du président de la République qui a placé cette question au centre de ses intérêts et de ses engagements. Concernant le 6e Recensement général de la population et de l’habitat qui a débuté dimanche, le ministre de l’Intérieur a affirmé que cette opération est à même d’asseoir une base de recensement actualisée, permettant la planification efficace des politiques publiques et l’élaboration des programmes de développement en fonction des besoins des citoyens.                                                Synthèse de B. L.

À propos B.L

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale. La 10ème Session du Comité exécutif de la CLCPRO à Oran

C’est aujourd’hui que s’ouvriront les ...

Arzew. Des constructions illicites démolies

Dans le cadre de la ...

Olympiades Internationales de Mathématiques. La phase qualificative lancée

Le concours des Olympiades Internationales ...

Plusieurs projets inspectés à Sidi Benyabka

Le chef de la daïra ...

Les opérations de nettoyage se poursuivent

Suivant les instructions du wali ...