Accueil » ACTUALITE » Revalorisation salariale. OSRA sort de son mutisme

Revalorisation salariale. OSRA sort de son mutisme

Le conseil national d’OSRA se réunira, incessamment, pour une évaluation objective des dernières mesures et une évaluation de la situation de manière globale sur le plan socioéconomique. Dans son communiqué rendu public, le SG de l’Osra, Ahmed Badaoui, appelle les adhérents à la retenue jusqu’au prochain conseil national. Il interpelle, notamment, le ministre du Travail à répondre aux doléances soulevées par les retraités. Selon ce communiqué de cette organisation de retraité près de 02 millions de retraités n’ont pas bénéficié du barème de l’IRG et, demain, plus de 3 200 000 pensionnés ne profiteront pas des augmentations de salaire ni de la révision du point indiciaire”. Par rapport à la réaction du conseil des ministres d’avant-hier, l’Organisation a affirmé dans ce communiqué que dans le cadre des réunions périodiques des conseils des ministres, le président de la République vient d’instruire le premier ministre et les ministres des finances et du travail afin de libérer immédiatement et dans les plus brefs délais les revalorisations des pensions des retraités au titre de 2021 et 2022. Ces revalorisations varient de 2 % à 10 %. Ceux dont les pensions sont égales ou supérieures à 43 000 DA sont concernés par les 2 % uniquement. Le reste, c’est pour les pensions inférieures à 43 000 DA. Il est clair, selon le SG, en tant qu’organisation syndicale que les pourcentages décidés ne répondent pas réellement et de manière juste, équitable et appropriée à l’inflation galopante, à la cherté de la vie et à la dégradation vertigineuse du pouvoir d’achat des retraités. Par contre, notre satisfaction en tant qu’OSRA réside dans le fait que les démarches effectuées par notre organisation, ses écrits, ses rappels, ses contacts effectués auprès des membres de l’assemblée populaire nationale et surtout la campagne médiatique menée par les Retraités sur les réseaux sociaux a pu débloquer la situation même si cela reste dérisoire et insignifiant. Le communiqué conclut sur une note d’optimisme par informer les concernés que ce qui reste à faire et plus important que ce qui a été fait(…) mais ceci dépendra de la mobilisation des uns et des autres et dépendra surtout de la prédispositions des Retraités à se battre pour une égalité des droits et pour une politique sociale plus juste.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Création de l’UGTA et nationalisation des hydrocarbures. Un 68ème anniversaire de bon augure

Le rassemblement prévu, hier, devant ...

4ème Conférence africaine sur la gestion des Finances publiques. Blanchiment d’argent et lutte anti-corruption en ligne de mire

La lutte contre les flux ...

Lutte contre la drogue. Pour une approche stratégique appropriée

Les affaires et les procès ...

18ème édition du Salon International de la Pharmacie en Algérie (SIPHAL). Industrie pharmaceutique algérienne: Quelles perspectives?

Cette démarche s’inscrit dans le ...

ENTMV. Un navire italien et un solde sans précédent des billets

Le navire italien affrété par ...