Accueil » ORAN » Réunions du wali sans la presse depuis plus de trois semaines. Les journalistes ont-ils droit à des explications?

Réunions du wali sans la presse depuis plus de trois semaines. Les journalistes ont-ils droit à des explications?

Depuis trois semaines déjà, les réunions de l’Exécutif local présidé par le wali sont soit «à huis clos» soit «restreintes» soit «dans son cabinet», ce qui théoriquement et conformément aux règles d’usage en vigueur suppose que les journalistes ne sont pas autorisés à y prendre part. La dernière réunion du wali rentré de congé avec la presse locale, remonte début août par un samedi où, rappelons-le, il avait annoncé de relancer le cycle de visites d’inspection et de travail dans les communes Oran, Gdyel, Ain Bia, Arzew et Boutlélis entre autres. Le wali d’Oran, Sayoud Saïd, connu par sa franchise et son sens de communication avec les journalistes quand il s’agit, notamment, de certaines questions ou de dossiers d’intérêt public inhérents au préoccupations courantes des citoyens et des projets de la wilaya, a instauré depuis son installation à la tête de la Chefferie locale, soit au mois d’août 2021, une discipline de communication avec les journalistes consistant, entre autres, en des réunions hebdomadaires de l’Exécutif avec la presse sans parler de sorties de travail en compagnie de cette dernière pour la mettre au courant des décisions prises et des projets. De même que Sayoud avait indiqué lors d’une Session d’APW antérieure de l’année 2022, qu’il était le seul wali des 57 wilayas du pays qui ouvrait les portes de ses réunions aux journalistes afin de couvrir les activités de la wilaya. Seulement voilà, les professionnels des organes de presse retiennent que depuis plus de trois semaines, ses réunions se tiennent sans les journalistes ce qui les a amenés à se poser des questions. «Le wali est-il revenu sur sa décision de faire participer les journalistes à ses réunions et pour quel motif?» s’est interrogé ainsi un journaliste. Interrogé par nos soins il y a deux semaines, une demoiselle de la cellule de communication de la wilaya nous dira qu’«il faut attendre les messages par email qu’envoie cette cellule aux organes de presse». Le wali qui a toujours défendu les journalistes et leur facilité la tâche, entre autres lors de la couverture médiatique des derniers Jeux Méditerranéens d’Oran, a-t-il soudainement changé d’attitude ou est-ce un simple impondérable d’agenda ? M Sayoud avait honoré la presse et salué ses efforts à l’occasion de la célébration de la journée internationale, le 3 mai dernier, et n’avait pas manqué de s’engager à ouvrir les portes de ses briefings aux journalistes quand les circonstances ou les besoins l’imposent.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...

En période électorale, l’obsession politique sur l’Islam devient particulièrement préoccupante. La mosquée de Paris dénonce

Que reproche-t-on aux Musulmans de ...