Accueil » ACTUALITE » Réunion du Gouvernement. Création des établissements pharmaceutiques dédiés à l’export

Réunion du Gouvernement. Création des établissements pharmaceutiques dédiés à l’export

Comment compte-t-on procéder pour la relance de la production pharmaceutique? Quelles gestions et quels suivis pour les chaînes de distributions ? Faut-il contrecarrer la mafia du médicament ? Il est vrai que depuis 04 ans déjà, le dossier de corruption dans le secteur des médicaments devait être élucidé selon les propos de l’ex ministre de la santé Oueld Abbés, actuellement emprisonné pour ses implications dans des affaires de corruption. Que s’est-il passé depuis pour que les médicaments restent non disponibles dans nos pharmacies surtout en cette crise sanitaire émaillée par le maudit virus du COVID 19 et son variant Delta. Depuis, ce dossier n’a pu être épluché. Pourtant des milliards se sont évaporés concernant l’importation de médicaments. Pourquoi nos pharmacies sont-elles mal approvisionnées en médicaments ? Qui gère ? Est-ce le ministre de la santé, celui de l’industrie pharmaceutique ou la PCH c’est-à-dire la pharmacie centrale. Devant cet état de fait, le Gouvernement lance le débat. Y’a-t-il péril en la demeure ? Bien des questions qui taraudent les esprits des Algériens. Ceux-ci exigent que leur santé soit prise en charge. Ils s’organisent avec ce qu’ils peuvent pour assurer la disponibilité de l’oxygène et de Linovax. Lors de réunion, le ministre de l’Industrie pharmaceutique a présenté une communication durant laquelle il a avancé les mesures d’urgence de son département pour la relance de la production pharmaceutique. Parmi les premières mesures est la limitation de l’importation aux seuls produits essentiels non fabriqués localement ou en quantités insuffisantes. Pourtant, des médicaments pour les cancéreux sont non disponibles et non fabriqués localement. Quant à la deuxième mesure, c’est la mise en place d’une nouvelle plateforme numérique qui devra prendre en charge les programmes prévisionnels de production et d’importation accompagnés de plannings détaillés de livraison. Ces deux mesures urgentes ont pour but de réguler le marché national du médicament. Evoquant le dossier de l’exportation, Benbahmed a préconisé la création des établissements pharmaceutiques dédiés à l’export avec la mise en place de plateformes logistiques pour faciliter l’opération. Il a également insisté sur le renforcement de la coopération multilatérale et bilatérale. Pour ce qui est de l’achat du vaccin, on annonce sa disponibilité pour ce mois d’Août avec 9.200.000 doses qui seront acquises, en sus de 5 millions d’autres qui arriveront en septembre, ainsi qu’une unité de production de vaccins qui sera lancée « à partir de la mi-septembre à Constantine, avec une capacité de production de 2,5 millions de doses ». La Fédération algérienne du médicament (FAM) interpelle les pharmaciens devant la ruée des citoyens vers les pharmacies par peur de contamination du virus pour s’automédicaliser. Ainsi les pharmacies d’officines sont instruites à ne délivrer aucun médicament anti-Covid 19 sans prescription médicale préalable. Dans son communiqué, la FAM a souligné que « les officines pharmaceutiques devraient s’en tenir strictement à l’exigence d’une ordonnance médicale préalable pour toute délivrance des médicaments destinés à la lutte anti-Covid 19. Cette mesure fait partie d’une série de recommandations émises par cette fédération qui rassemble l’UUNOP, l’association ADPHA et le SNAPO. Ces recommandations visent à faire part de la nécessité « en urgence de rétablir la confiance et la sérénité à tous les échelons de la chaîne pharmaceutique ». Les grossistes-répartiteurs ont été, ainsi, invités à mettre « sans restriction aucune », l’intégralité de leur stock de médicaments anti-Covid 19 à la disposition du réseau des officines pharmaceutiques, tout en assurant une couverture géographique « la plus équitable possible » entre l’ensemble des communes et wilayas du pays, a précisé la fédération après son conclave avec le ministre de l’industrie pharmaceutique.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Selon le journal officiel. Reprise des levées d’immunité pour plusieurs élus

Les parlementaires qui nous ont ...

Tourisme et Sport. 6ème foulée des gazelles algériennes

En prévision de la journée ...

Le SITEV du 30 au 02 juin à la Safex. Une opportunité aux professionnels du tourisme

Le Salon international du tourisme ...

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...