Accueil » ORAN » Restauration. Hygiène alimentaire, la grande absente

Restauration. Hygiène alimentaire, la grande absente

Restaurants, fast-foods et autres pizzerias poussent comme des champignons à Oran. Ces commerces dont certains travaillent en toute illégalité, portent atteinte à la santé du citoyen, car ne respectant pas les règles d’hygiène les plus élémentaires requises pour ce genre d’activité. La grande majorité des propriétaires de ces lieux ne respectent pas la législation qui régit ce domaine. L’hygiène alimentaire est de plus en plus négligée à Oran. Ce problème est surtout remarquable dans les gargotes, les petits cafés, les fast-foods et les pizzerias. Devant cette situation de risques sanitaires, les autorités semblent dépassées malgré les bouffées d’oxygène dans les rues, suite aux diverses actions de lutte contre ce phénomène. Mais, cette lutte manque toutefois de «munitions», vu que les agents chargés de cette opération sont confrontés à des difficultés sur le terrain notamment le manque de moyens matériels et humains ainsi que les risques d’agression physique. Ainsi, on demeure impuissant et même laxiste par moment pour mettre fin à cette anarchie. Ce sont les fast-foods, les gargotes et pizzérias qui seraient pointés du doigt, du moins la plupart de ces commerces qui ne respectent pas les règles d’hygiène et de salubrité. Les conditions de préparation des mets sont parfois négligées et l’exemple le plus courant est l’utilisation de l’huile de table pour plusieurs opérations de friture et ce, au mépris de la santé du client qui consomme des frites, des sardines, des omelettes à base d’huile périmée et impropre. En effet, la majorité de ces commerces, avides de gain facile, ne changent pas d’huile lors des fritures et des cuissons, ce qui engendre immédiatement des maux d’estomac, des vomissements, des accès de fièvre et bien plus encore chez les consommateurs. Des textes de lois existent pour la protection du consommateur, malheureusement leur application sur le terrain pose problème.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Circulation routière et transport public. Les grands points noirs de la ville

L’un des points noirs dont ...

Commerce informel. Terrains agricoles squattés et exploités illicitement

La réglementation en matière d’urbanisme ...

Prolifération de chiens errants. Incivisme, laisser aller et inquiétude

Ecumant les cités à la ...

Rideaux baissés. Le calvaire des Oranais pendant l’Aïd El Fitr

En dépit des assurances de ...

Association coeur ouvert «Lala». La solidarité au rendez-vous

L’élan de solidarité demeure une ...