Accueil » ACTUALITE » Reprise des vols. Le programme et les prix des billets dévoilés

Reprise des vols. Le programme et les prix des billets dévoilés

En attente de l’ouverture des frontières prévue, officiellement, demain 01 juin, les Algériens se sont rués vers le siège de la compagnie nationale, au niveau de la place Maurice Audin à Alger, tôt hier dans la matinée, pour l’achat du ticket de l’espoir. Cette compagnie, qualifiée de « moribonde » et déficitaire à la fois, Air Algérie, a versé, depuis le début de cette cacophonie, dans la confusion totale pour alerter les usagers bloqués à l’étranger de l’achat des billets et programmes de vols après l’annonce de l’ouverture des frontières prévues pour ce mardi, début du mois de juin. La compagnie nationale Air Algérie vient de communiquer, samedi tard dans la soirée, après l’angoisse qui s’est emparée de nos concitoyens et notre communauté à l’étranger, le programme officiel de ses vols et les frais de voyage, eu égard à l’ouverture officielle, mais partielle, des frontières à partir de demain, mardi 1er juin 2021. Concernant les vols, il a été prévu des vols depuis l’Est du pays à Constantine vers Tunis la capitale tunisienne et de Constantine et ce, tous les vendredis. Pour ce qui est de la capitale turque, il a été prévu un aller-retour Alger–Istanbul–Alger et ce, tous les dimanches. Alger–Paris(Orly)– Alger tous les mardis et jeudis, et aussi Alger–Marseille–Oran, des vols tous les samedis. Enfin, pour ce qui est de l’Espagne, il est convenu un aller-retour depuis Alger–Barcelone–Alger et ce, tous les mercredis. Concernant les tarifs, Air Algérie a signalé des tarifs exorbitants, peu ordinaires pour un aller-retour en TTC. Pour ce qui est de la Tunisie, très prisée par les Algériens, pour leurs vacances, il est convenu au départ de Tunis, le coût de 591 TND. Pour ce qui est de la Turquie, il est prévu au départ d’Istanbul, le ticket se vendra à 686 USD. Concernant la capitale française Paris, le coût du voyage qui a soulevé le courroux de nos compatriotes et de nos citoyens bloqués en France, il est prévu au départ de Paris, le prix du billet plafonnant les 518 EUR. Idem pour Marseille qui connaît une forte concentration d’Algériens, il est prévu au départ de Marseille l’achat du billet à 391 EUR alors que celui-ci ne coûtait que presque 200 Euros avant la crise sanitaire. Pour ce qui est de l’Espagne, Air Algérie a informé les Algériens bloqués dans ce pays qu’au départ de Barcelone, le retour au pays des enfants prodigues leur coûtera la coquette somme de 317 EUR. Une précision de taille s’impose puisque les frais de confinement, applicables aux voyageurs arrivant en Algérie, sont fixés à 41.000 dinars algériens. Ils sont payables à Air Algérie au moment de l’achat du billet, selon le cours de la devise du pays de résidence. Les Algériens bloqués à l’étranger veulent ni plus ni moins que de retourner auprès de leurs familles après avoir été pris en otage, si l’on peut dire, loin des leurs, à cause de la propagation de la pandémie du Covid-19 pour éviter la contagion. Néanmoins, ce voyage a trop duré, loin de leurs foyers, leurs familles et leurs enfants. L’hystérie qui s’est emparée d’eux après cette annonce de reprise, crescendo, des vols n’a pas d’égal. Les mesures de confinement et les frais obligés pour leur mise en quarantaine dans les 400 hôtels n’ont pas eu l’effort escompté. Ce coût est jugé excessif pour eux alors qu’ils étaient bloqués à l’étranger. L’on se demande pourquoi ne pas leur permettre de rentrer carrément chez eux et de se prendre en charge? Idem pour notre communauté et notre diaspora qui s’interrogent si revenir au pays natal est devenu désormais impossible pour une famille algérienne qui compte plusieurs membres de sa famille désireuse de rendre visite aux siens. Beaucoup de questions taraudent les esprits devant la défaillance de la communication institutionnelle de nos représentations diplomatiques et nos ambassades à l’étranger. Idem pour l’actuel ministre des Affaires étrangères qui est dans la ligne de mire des observateurs qui critiquent son mutisme sur ce volet plus controversé depuis le début de la crise sanitaire alors qu’il est plus enclin à s’exprimer sur d’autres cieux des autres causes des autres Nations à l’étranger?

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Forum économique algéro-italien au CIC à Alger. Pour un partenariat gagnant-gagnant

L’ambassadeur d’Italie en Algérie, après ...

Relations bilatérales algéro-italiennes .Le Premier ministre italien, Mario Draghi, aujourd’hui à Alger

Mais qu’est-ce qui fait courir ...

Micro-entreprise. Le Salon international prévu au mois de septembre prochain

Dans le domaine de la ...

Propos du Ministre du tourisme sur les vacances des Algériens. Une question de pouvoir d’achat

La saison estivale est bel ...

Grâce présidentielle. Mesures d’apaisement pour 44 hirakistes

Il s’agit, selon le communiqué ...