Accueil » ÉCONOMIE » Reprise des ventes de billets sur les vols d’Air Algérie. L’urgence d’assurer la maîtrise des plateformes électroniques de gestion

Reprise des ventes de billets sur les vols d’Air Algérie. L’urgence d’assurer la maîtrise des plateformes électroniques de gestion

Voilà une aubaine pour les agences de voyages. Il s’agit de la reprise des ventes de billets sur les vols d’Air Algérie, depuis ce jeudi dernier, sur le réseau des agences de voyages. Cette décision était salutaire pour ces agences de tourisme après la détérioration des relations entre la compagnie nationale et celles qui s’estimaient être lésées par cette entité nationale. La décision d’Air Algérie de leur ouvrir, de nouveau, l’accès à son GDS après 02 années d’Off, a reçu l’aval de tous les responsables d’agences et syndicats dont la FNAT, le SNAT et l’UNATV. En effet, le secteur du tourisme reste tributaire de celui du transport et le président de la FNAT avait suggéré la promulgation d’une loi régissant le secteur du transport et celui du tourisme. Les syndicats avaient, pour rappel, interpellé l’ex-ministre du Transport, Aissa Bekai, sur cette problématique et sur le mépris affiché par Air Algérie concernant leurs doléances. Selon certains, il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’économie touristique nationale car la santé de cette dernière est tributaire avant tout de celles des entreprises du secteur du tourisme soit les hôtels et les agences de voyages selon les responsables des agences. Il est donc fondamental de se remettre en question, nous confie Ferragh Nour Eddine, expert consultant en tourisme que nous avons joint, hier, par téléphone, pour nous mettre au goût du jour concernant cette problématique qui s’est dressée tel un rempart à toute velléité de redémarrage de l’activité touristique via la compagnie nationale Air Algérie, longtemps mise à l’index par ces agences. Selon cet expert, il y va d’une réévaluation des méthodes de travail et des «stratégies» qui s’imposent. Cette réévaluation concerne la réorganisation des structures, peut-être, précise-t-il, par la création de grossistes, de voyagistes et autres agences de vente du produit en détail. Or, la formation du personnel sur tous les systèmes de réservation est plus qu’importante tels que: Sabre, Galileo, Amadeus, WorldSpan qui offrent des programmes complémentaires et ouvrent la voie du tourisme mondial. Selon ses propos, il faut, notamment, assurer la maîtrise des plates-formes électroniques de gestion en temps réel de produits touristiques (compagnies aériennes, ferroviaires et maritimes, chaînes d’hôtels, sociétés de location de voitures, voyagistes), a rétorqué Ferragh Nour Eddine, pour qui l’attachement à la connaissance du monde du voyage, l’excellence des relations avec la clientèle et les rapports avec les autres partenaires dans la profession sont primordiaux. Le tourisme de demain se construira sur fond d’authenticité et d’enrichissement mutuel. Il conclut dans cet entretien express que ceux qui réussiront dans cette activité, sont ceux qui auront compris que le plus important, c’est remettre l’humain au centre de toutes leurs préoccupations professionnelles. Les responsables des agences de voyages avaient fustigé les derniers propos du premier responsable de l’Office de la Omra et du Hadj, Ahmed Slimani, sur la préparation de la Omra qui, selon eux, doit se faire 06 mois avant le mois sacré du Ramadhan puisqu’il y a absence de vols entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite. Sur un autre volet, le dernier communiqué du ministère des Transports avait, en outre, annoncé qu’il s’agira désormais d’un renforcement du programme de vols d’Air Algérie à compter du 27 mars dernier avec l’ajout de 64 nouveaux vols hebdomadaires, essentiellement vers la France.
«En application de la décision du président Tebboune, relative au renforcement du programme actuel de dessertes aériennes de la compagnie nationale Air Algérie sur le réseau international, le ministère des Transports annonce que la première phase du programme supplémentaire des vols prendra effet à compter du 27 mars 2022». Par contre, si la compagnie nationale Air Algérie veut rester dans la course, estiment certains experts que nous avons joints, hier, elle doit se conformer aux normes IATA. Elle doit progresser en matière de prestation de services et de sérieux, car c’est le moment, puisqu’elle est l’unique compagnie sur la place, sinon la concurrence solide des autres compagnies ne lui laissera aucun répit.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Madar Holding honore l’acteur Algérien Sid Ahmed Agoumi

Le premier trophée « Afaneen El ...

Elections présidentielles anticipées de septembre 2024. Le compte à rebours…

A quelques mois de la ...

Naissance de l’Union algérienne économique et investissement. 2027, année charnière

A quelques encablures de la ...

Une délégation d’hommes d’affaires turcs en Algérie. Les Turcs raflent la mise?

Une délégation d’hommes d’affaires turcs, ...

Clôture du Salon international de la Santé et du Tourisme Médical. Une aubaine pour les professionnels et les citoyens

Ce Salon, destiné exclusivement à ...