Accueil » ACTUALITE » Représentation diplomatique marocaine à New York «Une dérive particulièrement dangereuse»

Représentation diplomatique marocaine à New York «Une dérive particulièrement dangereuse»

Le Maroc relaie depuis quelques jours des informations tendancieuses et une campagne insidieuse contre l’Algérie, tendant à fausser voire extrapoler le débat sur les violations marocaines perpétrées dans les territoires sahraouis occupés, à l’approche de réunions au sommet d’envergure pour discréditer ce pays voisin et l’amener à reconnaître la souveraineté du peuple sahraoui sur son territoire. Le Maroc, qui semble de plus en plus isolé et acculé dans ses derniers retranchements, après le soutien d’ONG de journalistes et de la société civile espagnols apporté il y a plusieurs semaines à la cause du peuple sahraoui, pour le recouvrement de son indépendance dès lors qu’il s’agit ni plus ni moins que de la «dernière colonie de l’Afrique », ne sait à présent à quel saint se vouer. Seul devant l’opinion internationale faisant face à la désapprobation des pays du monde épris de liberté, il ne se voile plus la face et préfère faire dans le «courcircuitage» des efforts internationaux de l’ONU et de plusieurs pays dont l’Algérie pour dénouer l’un des plus vieux conflits en Afrique. Comment agit donc la diplomatie marocaine à l’étranger en ces temps durs de son isolement sur la scène internationale et africaine? Cette fois, le Maroc franchit le tollé, aggrave plus sa position et affecte de plus belle les rapports de bon voisinage et de l’amitié le liant avec un pays frère, l’Algérie, puisqu’il ose cette fois aborder une question purement «algéro algérienne» qui n’entre pas dans les prérogatives et missions de sa diplomatie extérieure. L’Algérie condamne le soutien d’une représentation diplomatique marocaine à un prétendu “droit à l’autodétermination du peuple kabyle”. Le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger a condamné “énergiquement”, dans une déclaration vendredi, “une dérive particulièrement dangereuse” de la représentation diplomatique marocaine à New York, qui a distribué, récemment, au pays membres du Mouvement des Non-Alignés, une note officielle dont laquelle le Maroc soutient publiquement et explicitement un prétendu “droit à l’autodétermination du peuple kabyle”. “La représentation diplomatique marocaine à New York a fait distribuer à tous les pays membres du Mouvement des Non-Alignés une note officielle dont le contenu consacre formellement l’engagement du Royaume du Maroc dans une campagne hostile à l’Algérie, à travers un soutien public et explicite à un prétendu droit à l’autodétermination du peuple kabyle qui, selon ladite note, subirait la plus longue occupation étrangère. Cette double assertion vaut la reconnaissance de culpabilité en ce qui concerne le soutien marocain multiforme actuellement accordé à un groupe terroriste connu, comme cela a été le cas du soutien aux groupes terroristes qui ont ensanglanté l’Algérie durant la décennie noire”, lit-on dans la même déclaration. Et d’ajouter “cette communication diplomatique marocaine est aventuriste, irresponsable et manipulatrice. Elle relève d’une tentative à courte vue, simpliste et vaine, destinée à cultiver un amalgame outrancier entre une question de décolonisation dûment reconnue comme telle par la communauté internationale et ce qui n’est qu’un complot dirigé contre l’unité de la nation algérienne”. “Cette même communication heurte frontalement les principes et les accords qui structurent et inspirent les relations algéro-marocaines. Elle constitue une violation flagrante du droit international et de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine”, insiste-t-on dans le même texte. “L’Algérie condamne énergiquement cette dérive particulièrement dangereuse, y compris pour le Royaume du Maroc lui-même dans ses frontières internationalement reconnues”, affirme le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger. “Dans la situation ainsi créée par un acte diplomatique douteux commis par un ambassadeur, l’Algérie, République souveraine et indivisible, est en droit d’attendre une clarification de la position définitive du Royaume du Maroc sur cet incident d’une gravité extrême”, souligne-t-on.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Spéculation et rumeurs derrière le déséquilibre entre l’offre et la demande sur l’huile. Mais où est donc cette pénurie?

«L’huile de table est disponible» ...

La cherté de la vie occulte tout

Loin d’être un mythe, elle ...

Le prix plafond de l’huile alimentaire revu à la hausse. 650 DA les 05 litres

Un autre coup dur pour ...

Spéculation et pratiques commerciales frauduleuses «Un chiffre d’affaires de 60 milliards de da»

Les pratiques commerciales illicites ou ...

Société algérienne de distribution d’électricité et de gaz (SADEG). 207 milliards de dinars de créances

Les citoyens sans ressources ou ...