Accueil » ORAN » Rentrées sociale et scolaire, travail, logement, projets, intempéries, flambées… Quelles sont les mesures qui impacteront l’emploi, les entreprises et le pouvoir d’achat?

Rentrées sociale et scolaire, travail, logement, projets, intempéries, flambées… Quelles sont les mesures qui impacteront l’emploi, les entreprises et le pouvoir d’achat?

Fin de recréation estivale dans quelques jours seulement avec la rentrée sociale qui ne changera pas de toutes les façons, quoi que ce soit de bien notoire du quotidien rythmé des concitoyens suite aux flambées des prix et du pouvoir d’achat qui bat toujours de l‘aile. Un évènement qui intervient aussi à moins de vingt jours du retour des classes qui s’annonce lui aussi palpitant avec les infrastructures en voie d’achèvement et la logistique. Pour ce rendez-vous majeur de l’année civile, les Algériens devront une nouvelle fois casser leur tirelire malgré les dépenses des voyages et de relaxation. Fin donc des dépenses de l’Aid El Adha qui demeurent de l’histoire ancienne et revoilà les flambées qui reviennent à chaque rentrée sociale comme un phénomène redisant et angoissant à la fois, meublant l’agenda de l’actualité au côté d’autres sujets tabous comme les augmentations de salaires et de pensions, le pouvoir d’achat, l’emploi, bien qu’il existe certains sujets qu’il ne faudrait point prendre avec des pincettes comme les risques d’intempéries avec leur corollaire l’entretien, le nettoyage et le curage des avaloirs et des regards. Parce que chez nous, la flambée des prix est considérée comme une récurrence à l’origine de tous les sacrifices liés aux dépenses onéreuses pour le citoyen lambda. La flambée est indubitablement et intimement liée aux rentrée sociale et rentrée scolaire qui si elle n’était pas scellée, risquerait d’enfoncer encore de plus belle le fond de tiroir du consommateur face aux exigences tel l’achat du trousseau et du livre scolaire. C’est un sujet permanent qui tient en haleine le citoyen et pour cela, il faudrait tenir compte des promesses de révision de salaires et des pensions dès janvier prochain mais avant cette échéance, il va falloir en découdre avec les revendications des travailleurs démunis comme les primes de scolarité, les rappels des deux années antérieures en suspens. La capitale de l’ouest qui fort heureusement n’a pas enregistré de feux de forêt meurtriers, a connu la joie et la sérénité durant la saison estivale avec la tenue en apothéose des Jeux Méditerranéens d’Oran et le flux impressionnant de touristes qui avoisinerait les 20 millions de personnes selon certaines estimations. Théoriquement, c’est sans peine ni souci que devra s’ouvrir la rentrée sociale même si elle a la caractéristique de ne pas déroger à la précédente côté flambée des prix qu’il va falloir, hélas au citoyen, négocier. Le marché du travail ne s’améliore pas et il y a plus d’intérim et de contrat court dans les entreprises qui recrutent encore si elles recrutent parce que la plupart ont été touchées par trois années de pandémie. Le logement qui a fait durant l’année 2022 et tout dernièrement des heureux parmi les Oranais, reste la «seconde attraction» des préoccupations. L’éradication de l’habitat précaire de Ras El Ain programmé selon certaines voix de citoyens avant fin 2022, devra être «cette goutte qui va tout juste remplir le vase» selon l’expression d’un Oranais.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...

En période électorale, l’obsession politique sur l’Islam devient particulièrement préoccupante. La mosquée de Paris dénonce

Que reproche-t-on aux Musulmans de ...