Accueil » ACTUALITE » Rentrée scolaire 2022-2023. Retour au système d’avant-Covid

Rentrée scolaire 2022-2023. Retour au système d’avant-Covid

Retour annoncé en Algérie au Système d’enseignement «ordinaire» adopté avant la propagation de la pandémie du coronavirus. Tout compte fait, le ministère de la Santé avait suggéré, il y a quelques semaines, que la prochaine rentrée se fasse «normalement». Ce qui semble avoir suscité un ouf de soulagement chez les partenaires sociaux, les parents d’élèves et les enseignants eux-mêmes. En réponse aux doléances à ces derniers, le Président de la République, Abdelmajid Tebboune, a donné carte blanche afin de «ré-instaurer», dès la prochaine rentrée, le système scolaire normal. Le ministre Belabed a enfin tranché sur le mode d’enseignement à adopter pour la rentrée scolaire 2022-2023 après trois années de pandémie de Covid et de mesures entrant dans le cadre du protocole sanitaire. Il s’agit de retour au mode d’enseignement habituel avec l’abandon de l’ancien système scolaire exceptionnel par groupes et sous-groupes outre probablement la double vacation dont on suggère qu’elle pourrait être supprimée aussi. Après les consultations du comité scientifique et les avis d’experts sur recommandations des partenaires sociaux et des organisations du secteur dont les parents d’élèves, la décision fut donc prise dans le seul intérêt de la communauté scolaire. Le virus Covid a frappé le monde entier et l’Algérie n’y a pas échappé, ce qui a obligé le recours au système scolaire exceptionnel préventif avec ses obligations de d’annulation de recours et de restructuration des programmes outre les révision des horaires. Dans ce registre, le ministère de l’Education nationale a annoncé, jeudi, le retour au système d’enseignement habituel pour cette année scolaire (2022-2023) dans tous les cycles d’enseignement et l’abandon du système exceptionnel, affirmant qu’il s’agit d’une décision prise en application des instructions et orientations du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, relatives à la consultation des partenaires sociaux et suite aux rencontres avec les organisations nationales des parents d’élèves et des syndicats agréés. « Le ministère de l’Education nationale annonce le retour, dès cette année scolaire, au système d’enseignement habituel dans tous les cycles d’enseignement selon les normes établies à cet effet et l’abandon du système exceptionnel », précise la même source, relevant que cette décision fait suite aux conclusions de la réunion consacrée à cette question tenue sous la présidence du Premier ministre, en présence des ministres de l’Education nationale et de la Santé. Le ministère de l’Education nationale a affirmé, dans ce cadre, sa « disponibilité à prendre les mesures organisationnelles et éducatives nécessaires en cas de besoin ». Il s’agit, poursuit la même source, d’une décision entrant dans le cadre des préparatifs de la rentrée scolaire 2022-2023, et prise en application des conclusions du Conseil des ministres, tenu dimanche dernier, dans le volet relatif à la rentrée sociale où la date de la rentrée scolaire a été fixée au mercredi 21 septembre 2022. Elle intervient également « en application des instructions et orientations du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, relatives à la consultation des partenaires sociaux et suite aux rencontres avec les organisations nationales des parents d’élèves et des syndicats agréés », a-t-on précisé. Le ministère de l’Education nationale a appelé tous les membres de la famille éducative à la mobilisation et l’unification des rangs afin de garantir le succès de la rentrée scolaire et d’assurer un départ réussi de cette année scolaire, conclut la même source. Soulignons que le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a tenu, jeudi, une rencontre de concertation avec les syndicats agréés du secteur sur le mode d’enseignement à adopter durant l’année scolaire 2022/2023. Dans une déclaration à la presse, M. Belabed a précisé que cette rencontre avait pour objectif de « consulter les syndicats agréés du secteur » sur le mode d’enseignement à adopter durant cette année scolaire. Rappelant également l’adoption par la tutelle d »’un système de scolarité exceptionnel », depuis trois ans, du fait de la situation sanitaire due à la pandémie du Covid-19, le premier responsable du secteur de l’Education a relevé « une nette amélioration de la situation sanitaire en Algérie et dans plusieurs pays dans le monde ». Le ministre a également rencontré, lundi dernier, les associations des parents d’élèves. Pour sa part, l’ENIE (Entreprise Nationale des Industries Électroniques) devrait produire 70.000 tablettes électroniques pour les élèves sachant que l’entreprise basée à Sidi Bel-Abbès, s’est lancée dans la fabrication des équipements digitaux, à l’approche de la rentrée scolaire. Effectivement, dans sa déclaration, le Président Directeur Général de la société publique, Abbès Mekimene, s’est exprimé à ce sujet. Le responsable a alors révélé que ENIE commercialisera 70.000 tablettes électroniques.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’importation de la viande rouge continue. Faire face à la hausse des prix

Hausse des prix des viandes ...

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...