Accueil » ACTUALITE » Rencontre ministre-syndicats. La rentrée scolaire en discussion

Rencontre ministre-syndicats. La rentrée scolaire en discussion

Par B. Nadir

Le ministère de l’Education nationale se réunira, aujourd’hui, avec les syndicats de l’Education, autour de la rentrée scolaire 2020/2021. Une réunion pour «discuter» avec les partenaires sur les modalités de la rentrée scolaire et étudier des propositions et les différents scénarios envisageables pour la prochaine rentrée, en ce temps d’épidémie de coronavirus. Le journal El Biled a rapporté qu’une équipe d’experts du ministère de l’Education a déjà élaboré une série de propositions. Il s’agirait de réduire le volume horaire à 45 minutes, de diviser les classes en deux groupes d’un maximum de 20 élèves pour chaque groupe, d’assurer l’enseignement un jour sur deux ou une semaine sur deux. La rentrée était prévue en octobre, mais tout porte à croire qu’elle aurait été préconisée en novembre. Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, s’est exprimé ce jeudi sur la rentrée scolaire dont la date n’a pas encore été fixée, en raison de la pandémie de coronavirus. Pour le ministre, cette rentrée devrait se faire, même si elle avait lieu dans des conditions particulières. Benbouzid dit ne pas détenir une date précise quant à la rentrée scolaire. Il explique que la décision de la fixer revient au ministère de l’Education nationale. Cependant, ajoute-t-il, la décision sera prise en collaboration avec le ministère de la Santé et en se basant sur l’avis du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus en Algérie. Pour le ministre de la Santé, la rentrée scolaire «doit avoir lieu» même si la situation épidémiologique ne s’améliore pas. «Nous devons co-exister avec le virus», a-t-il dit.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...

Pour un Ramadan sans hausse…

Le gouvernement prend plusieurs mesures ...

Le pétrole a bien «chauffé»

En 2024, le secteur pétrolier ...

Alger, la capitale mondiale du gaz

Selon un rapport de Shell ...

L’ONU ne veut plus de cet ordre mondial !

Lors de la conférence annuelle ...