Accueil » ORAN » Réhabilitation du marché de la Bastille. Où sont les promesses de l’ancien P/APC?

Réhabilitation du marché de la Bastille. Où sont les promesses de l’ancien P/APC?

Sale, très sale le marché des fruits et légumes de la Rue des Aurès, situé au cœur de la ville d’Oran, c’est dans ce marché, style parisien, que l’on peut s’enquérir de la température de la ville. Fréquenté par tous les Oranaises et les Oranais, où règne dans cette ruelle, une ambiance des plus animées hélas, le manque affreux d’hygiène qui noircit amplement le tableau. Des ordures et des déchets y donnent un décor chaotique et menaçant, le marché connu familièrement sous le nom  »’la Bastille » se trouve dans un état des plus lamentables. L’hygiène qui devait être de rigueur dans cet espace commercial de grande consommation, est pratiquement inexistante, surtout en période de chaleur, la souffrance n’est pas moindre avec la poussière et les odeurs nauséabondes qui salissent le marché et rendent l’atmosphère invivable aux populations environnantes, tandis qu’en hiver, le marché se transforme en un véritable bourbier. Les commerçants se débarrassent sur place de leur marchandise pourrie et invendue jusqu’à former une décharge sauvage au cœur du marché. Cette situation qui ne cesse de s’accentuer, a déjà fait fuir de nombreux clients. Que de fois l’ancien P/APC d’Oran avait promis que ce marché allait bientôt retrouver son lustre d’antan, hélas rien n’y fait. Les mensonges de certains élus et responsables sont devenus monnaie courante, des mois et des années sont passés et le marché de la bastille est resté sale et rongé par la saleté et les immondices. L’incivisme des commerçants. Et pourtant s’il y a bien un domaine où les services de la commune méritent sans conteste un  » bon point  », c’est celui du ramassage des ordures et déchets avec des tournées quotidiennes qui s’effectue par une équipe de plusieurs agents de nettoiement lesquels s’acquittent admirablement de leur mission, et c’est au niveau de deux marchés de la ville à savoir Okba et la Bastille. Peu de commerçants se soucient de respecter les règles d’hygiène publique, en se servant de sacs poubelles, à les placer dans les bacs et éviter de jeter leurs déchets par terre. Les agents de la commune passent leurs journées à ramasser ces saletés qui nuisent à l’environnement et à l’image de toute une ville.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Propagation des salons de Chicha. Le Narguilé est néfaste pour la santé

Les salons de thé dans ...

Environnement. Problématique des déchets

La problématique de l’enlaidissement environnemental, ...

Trafic routier. Quelles solutions pour diminuer les embouteillages?

Les embouteillages dont les raisons ...

Mendicité. Une activité incontrôlable et rentable

La mendicité est une nécessité ...

Jeux Méditerranéens. Une opportunité pour garder la ville propre et accueillante

La wilaya d’Oran s’est engagée ...