Accueil » RÉGIONS » Référendum du 1er novembre Les préparatifs fins prêts

Référendum du 1er novembre Les préparatifs fins prêts

Ce mercredi 28 octobre, date de l’achèvement de la campagne de sensibilisation pour le vote du projet d’amendement de la constitution, le coordinateur de wilaya de l’Autorité Nationale Indépendante des élections, Mr Omar Meradji, a tenu une conférence de presse au niveau de son siège. Dans son allocution, le coordinateur dira que la campagne de sensibilisation des citoyens, à l’importance du référendum pour le changement, s’est déroulée dans de parfaites conditions quant à son organisation.
La coordination de la wilaya de l’ANIE a facilité l’organisation des meetings depuis son lancement de la campagne jusqu’à sa fin. Le responsable de wilaya affiche une satisfaction quant aux résultats des travaux de préparation du référendum de la révision de la constitution prévu dimanche le 1er novembre. Il déclara, par ailleurs, que le scrutin du 1er novembre édifiera concrètement une nouvelle étape de l’Algérie d’abord de par sa symbolique et du choix de la circonstance. D’ajouter  »Le référendum est une grande opportunité pour la promotion de la démocratie et l’ANIE est déjà une première base de ce projet. Le vote est pour la jeunesse, une grande porte, pour accéder aux changements auxquels ils aspirent. Selon le coordinateur, ce potentiel jeune du pays est une valeur ajoutée qu’il faut valoriser une fois le projet plébicité. Selon lui, la coordination de la wilaya de Mostaganem a travaillé d’arrache-pied afin de garantir le succès au prochain scrutin. Il dira que toutes les conditions sont réunies pour permettre aux 489000 citoyens inscrits d’aller exprimer leur voix ce dimanche. Pour cette nouvelle phase, les perspectives du projet de la constitution sont bien prometteuses à tous les niveaux, ajoutera le coordinateur. Interrogé sur les conditions sanitaires, Mr Omar affirme qu’un protocole très strict est observé à travers les 336 centres prévus aux élections. Les moyens de protection contre la contagion du Covid19 sont mis à la disposition des chefs de centres. Les 15000 encadreurs des centres et des bureaux de vote ont été formés pour prendre en charge l’aspect de protection sanitaire au niveau des centres. Sur le plan de la couverture sanitaire en dehors des quantités suffisantes de bavettes et de gel hydro alcoolique, des médecins et des infirmiers en nombre suffisant sont mobilisés en cette occasion, ajoutera le coordinateur. La sécurité des centres et du transfert des urnes sont dûment pris en charge. La logistique relative au transport, à la restauration, à la communication et à l’organisation, en général, est un aspect que la coordination a rigoureusement préparé avec les autres parties afin de garantir que le scrutin se déroule dans des conditions optimales.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. De nouveaux programmes pour valoriser le couvert forestier

La forêt a toujours été, ...

Mostaganem. L’UGCAA pour davantage de défis

A l’instar des autres wilayas ...

Mostaganem. Les chefs de daira appelés à plus de rigueur

La persévérance du chef de ...

Journée Mondiale de la Douane à Mostaganem. Une institution engagée avec fierté professionnelle

Au niveau de la Maison ...

Enseignement supérieur à Mostaganem. Les débats sur le projet de modernisation de l’université lancés

Ce lundi 23 janvier, c’est ...