Accueil » SPORT » Recours à la FIFA à propos d’Algérie-Cameroun. La FAF revient à la raison

Recours à la FIFA à propos d’Algérie-Cameroun. La FAF revient à la raison

Tous les Algériens d’ici et d’ailleurs qui attendent avec impatience ce si importissime jeudi 21 avril, soit demain, pour fêter une miraculeuse reprogrammation du match (perdu 1-2) face au Camleroun et une chimérique qualification à la Coupe du monde au Qatar doivent finalement bien se résigner à l’idée que de tout cela, rien n’arrivera ! Ceux qui croyaient dur comme fer aux allégations et autres «confidences» obtenues auprès de sources obscures et jamais identifiées ont, en effet, compris tardivement qu’on les a menés en bateau, le temps de … traverser tranquillement le mois sacré du Ramadhan! Le communiqué de la Fédération Algérienne de Football (FAF), publiée lundi en toute fin de journée sur son site officiel l’a clairement indiqué. Il ne faudrait guère être clerc pour comprendre que, pour la FAF, une énorme différence de «croyance» sépare ce dont ses responsables sont surs et certains de ce qu’ils voulu faire croire au «peuple» épris de sa sélécction nationale afin d’absorber sa colère et permettre au temps de faire son effet. «La Fédération algérienne de football a entrepris, conformément aux recommandations de ses conseils juridiques, une demande à la FIFA à l’effet de faire examiner le dossier de réclamation introduit au sujet de la rencontre Algérie – Cameroun, disputée le 29 mars 2022 comptant pour le match-retour des barrages des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA – Qatar 2022, par la Commission d’arbitrage de la FIFA. Cette demande est motivée par le fait que le dossier de réclamation introduit s’appuie sur un argumentaire et des considérations techniques liées à l’arbitrage qui nécessitent un examen de la part d’une structure spécialisée». Décodé, le message fédéral est très clair: l’instance de Dély Brahim ne s’attend aucunement à une quelconque reprogrammation de cette rencontre Algérie-Cameroun mais entend, en revanche, un simple examen de la commission d’arbitrage de la FIFA sur les faits de match. Même l’arbitre gambien Bakary Gassama ne risque, apparemment, absolument rien et sera au Qatar au mois de novembre prochain pour officier lors de la Coupe du Monde. Consciente désormais que cette histoire de match à rejouer n’était qu’une blague de mauvaise humeur, propagée et défendue comme une thèse qui en valait la peine par simple populisme, la FAF tente, ainsi, tardivement de sauver la face via ce communiqué, comme pour calmer les ardeurs des « fous de l’EN » et leur indiquer, sobrement, qu’il ne faudrait pas trop rêver en plein jour … de jeûne !

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En amont du choc entre l’EN et la Guinée le 6 juin à Alger. Diawara devance Petkovic

En attendant que le sélectionneur ...

La direction du MCO exige l’épuration du calendrier. Belbachir: «Nous ne jouerons pas face à Ben Aknoun»

«Vaut mieux tard que jamais», ...

Trois internationaux et un président de retour en Ligue 1. Le SCO Angers, porte-drapeau du foot DZ en France

Trois internationaux algériens devraient briller ...

Son large succès aux dépens de l’ESS conforte Bouzidi. Le MCO poursuit sa marche en avant

A la faveur de sa ...

Benzia seul Algérien champion en club, en attendant Amoura. Une représentativité DZ en baisse en Europe

Grâce à Riyad Mahrez, magnifique ...