Accueil » ORAN » Recensement des constructions illicites sur terrasses et immeubles. Les services techniques des secteurs urbains seront «responsabilisés»

Recensement des constructions illicites sur terrasses et immeubles. Les services techniques des secteurs urbains seront «responsabilisés»

Spectaculaires sont ces constructions illicites qui ont poussé comme des champignons sur les terrasses d’immeubles n’épargnant ni les hauteurs des immeubles ni leurs largeurs. Un vrai phénomène qui s’est érigé telle une peau dure difficile à décrocher et auquel les pouvoirs publics de la wilaya d’Oran entendent mener une guerre sans merci afin de redorer l’image de notre patrimoine immobilier terni par ces constructions anarchiques. En effet, un autre recensement est lancé. Les constructions illicites sur les terrasses d’immeubles et les habitations vétustes feront objet de cellules “sectorielles” installées au niveau des 13 secteurs urbains de la commune d’Oran. En application des directives du wali d’Oran, un autre recensement des constructions illicites sur les terrasses et dans les immeubles menaçant ruine est imminent et sera lancé incessamment. D’après des enquêtes préliminaires lancées par les services de la daïra d’Oran, concernant les demandeurs de logement social, il a été démontré qu’un certain nombre de postulants depuis des années au logement social, n’a pas été encore recensé malgré tous les efforts de relogements et les démolitions des habitations menaçant ruine ou précaires à Oran.
Prenant le taureau par les cornes et dans une volonté de tirer au clair la situation de ces constructions illicites, la commune d’Oran a procédé, depuis samedi dernier, à l’installation au niveau de chaque secteur urbain, d’une cellule sectorielle de recensement et de suivi du dossier des constructions illicites sur les terrasses et dans les immeubles vétustes. L’intérêt porté par la commune à de telles cellules sectorielles auxquelles prendront part également les services techniques et les ingénieurs, est d’arriver à élaborer un état exhaustif de ces constructions illicites. “ Il sera désormais question de responsabiliser tant les directeurs des secteurs urbains que leurs services techniques concernés “ a indiqué dans ce sens une source autorisée de l’APC d’Oran. De même qu’ils sera question, parallèlement au recensement des constructions illicites, d’une “évaluation exacte” des cas d’immeubles vétustes “relogés” puis squattés par des indus occupants qui cherchent par tous les moyens à figurer dans les listes des bénéficiaires de logement social. Des directives fermes ont été adressées par la commune aux services techniques des secteurs urbains, afin de relever sur le terrain, toutes les défaillances en matière de squat d’immeubles relogés.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tebboune exige des enquêtes suite à la détérioration du transport maritime. L’heure des comptes est venue!

Que se passe-t-il au secteur ...

Viandes blanches. Les prix bientôt plafonnés

L’Etat frappe d’une « main de ...

Le FLN dépêche son envoyé spécial, le membre du BP, Ferhat Aghrib. Plus de 30 délégués de Congrès désignés pour l’heure

Le parti du Front de ...

Pour le transport combiné de gaz naturel et de l’hydrogène. Medgaz sera revu et corrigé

Le contexte s’y prête d’autant ...

4.616 cas de violences depuis janvier 2022. Les femmes doivent briser le mur du silence

Comment sensibiliser et prévenir les ...