Accueil » Point de Vue » Quand l’Etat travaille pour le citoyen

Quand l’Etat travaille pour le citoyen

La souveraineté du peuple, c’est la nation à l’état abstrait, c’est l’âme du pays, elle se manifeste sous deux formes : d’une main, elle écrit, c’est la liberté de la presse, de l’autre, elle vote, c’est le suffrage universel. Edwy Plenel

Quelle est la situation la plus juste et la plus logique? C’est quand l’Etat travaille pour le citoyen ou bien c’est dans le cas contraire? A vrai dire la relation Etat –citoyen a été sujette à controverses depuis les temps anciens. Dans les conceptions les plus modernes, l’on a réussi à trouver à solution compromettante, créant ainsi une équation plus au moins équilibrée. Cette théorie consiste à faire en sorte que les deux parties Etat- citoyen devraient se servir mutuellement et harmonieusement. C’est d’ailleurs, ce que nous souhaitons sincèrement, pour notre pays, l’Algérie. Quand l’Etat devrait continuer à servir le citoyen sans contrepartie, ou ce qu’on appelle communément «l’Etat providence». Et bien, soyez sûr, que ce jeu ne va pas tenir longtemps. Il risque de se désagréger en plein chemin et à n’importe quel moment. Avec plus de simplisme, l’on peut dire, que l’Etat est là, afin de servir le citoyen et c’est, d’ailleurs son rôle Constitutionnel le plus en vue. D’autre part, tout l’effort prodigué par un citoyen, notamment un bon citoyen productif, va en fin de compte converger dans un processus qui servira à renforcer l’Etat.. Cette équation n’est pas toujours présente dans les pays rentiers, où l’Etat tient ses citoyens par les cornes, par truchement d’une rente distribuée aux membres de la société, en amont et en aval. Cette rente pourrait être sous la forme d’une pension, bureaucratiquement justifiée, sans contrepartie, ou de prestations rendues gratuitement. Dans les États rentiers, à peu près comme le nôtre, il y aurait toujours cette classe de privilégiés au service de système que l’on a constamment besoin d’alimenter en euros et en dollars, avec d’autres privilèges pour la simple raison qu’elle servirait de piliers pour la stabilité et la sécurité de l’Etat, ou plus précisément de système politique en place ..

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le top de la formation dans l’Institution militaire

Depuis l’adoption de l’option visant ...

Le 16 avril: Jour de la science… tout un symbole

Les Algériens avaient choisi le ...

Le Proche-Orient sur une poudrière

Dès le 07 octobre dernier, ...

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle ...