Accueil » CHRONIQUE » Quand la xénophobie entre dans la politique

Quand la xénophobie entre dans la politique

De peur que la France leur échappe entre les doigts, Macron and co misent une autre fois sur l’existence d’une population d‘étrangers sur le sol français, dépassant les normes ainsi que sur le croquemitaine islamique. Ils veulent coûte que coûte priver l’extrême droite de leur raison d’être. Il n’y aurait jamais un cheval de bataille aussi rentable politiquement dont les élites de la métropole s’arrachent. La France selon cette thèse serait exposée à une menace potentielle par ce grand flux d’Arabes et d’Africains dont la majorité sont de confession musulmane. Donc, selon cette même thèse, la culture, la religion et l’histoire de la France, seraient en butte à une islamisation progressive mais sûre, mettant, ainsi, en danger d’extermination ce qu’on a appelé communément, les valeurs de la République. Ces valeurs que l’on ne cesse de vanter et dont l’Islam et ses immigrés arabes et africains sont venus par le truchement de leur conquête effacer de l’existence, selon un discours raciste, islamophobe et xénophobe d’une extrême–droite en perte de vitesse et de terrain d’influence. Cependant, au lieu de lutter contre les dérives idéologiques d’une psychopathique extrême–droite, les charognards du pouvoir en place dans la métropole préfèrent jouer au concurrent légitime et voler la dépouille aux groupuscules identitaires qui y pullulent. En plus de ce dérapage politique de Macron et sa clique, ils s’en prennent à Algérie, en pensant créer pour les Français, un ennemi extérieur qui serait, peut-être, dans quelques jours ou quelques mois, le premier responsable des revers et des déboires de la classe politique dans ce pays. Le gouvernement algérien serait, selon les dires et les délires d’un Macron mal dans sa peau, dépassé par les événements et les crises qui secouent le pays depuis l’affaire des gilets jaunes. Selon lui, le gouvernement algérien serait en train de semer la haine contre la France et les Français… et, évidemment contre Macron et sa clique de fanfarons. Je ne sais pas encore, comment le régime algérien pourrait penser à commettre une telle idiotie. Au cours des années passées, les présidents français, lors de leurs visites officielles en Algérie, bénéficiaient des accueils dignes des grands conquérants. Justement, c’est cela que la mentalité néo-colonialiste préférait. D’autre part, elle a horreur que l’on aborde la question pertinente et très sensible des excuses que la France devrait faire aux Algériens, suite aux massacres criminels perpétrés contre les Algériens pendant la période coloniale. Elle a, également, horreur, que l’on aborde la question des archives et de la mémoire algérienne, prise en otage en France depuis 60 ans.

À propos lecarrefour dalgerie

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sanctions contre le Mali. La Cédéao tente de se justifier

Ce jeudi 27 janvier 2022, ...

Sommet ouest-africain pour évoquer la crise au Burkina Faso

Les Etats ouest-africains se réunissent ...

Mali – Cédéao. L’Union africaine veut relancer le dialogue

Une délégation de l’Union africaine ...

Partygate. Retour sur les dates de ce scandale qui risque de faire chuter Boris Johnson

L’étau se resserre autour de ...

Ukraine. Le bras de fer entre les Etats-Unis la Russie s’intensifie

La Russie a lancé, mardi ...