Accueil » SPORT » Qualifiée au cœur de Tunis pour les ½ finales de la Ligue des Champions de la CAF. L’Entente de Sétif, le label algérien!

Qualifiée au cœur de Tunis pour les ½ finales de la Ligue des Champions de la CAF. L’Entente de Sétif, le label algérien!

Alors que le football algérien vit l’une de ses plus sombres périodes avec une EN éliminée de la course au mondial et sortie au premier tour de la CAN, une FAF désarticulée et un championnat local toujours aussi décevant, l’Entente de Sétif a fait renaître l’espoir d’un renouveau en allant dompter l’Espérance de Tunis à Radès, s’offrant du coup le droit de défier Al-Ahly du Caire en demi-finale de la si exigeante Ligue des Champions d’Afrique. Pour un exploit, c’en est vraiment un ! Un exploit XXL, à la mesure du calibre de l’adversaire et de la difficulté de la tâche, réussie avec panache par une ESS qui renoue avec ses traditions de Grand d’Afrique. En dépit du match nul vierge, concédé à domicile il y a une semaine, les représentants de l’Algérien du football ont su être à la hauteur du défi, vendredi soir à Rades, face aux poulains de Radi Jaidi. «Il faut dire que le but d’Abdelmoumen Djabou et la performance du gardien Sofiane Khedairia ont été les clefs de la qualification de l’ESS pour le carré d’As» témoignera, d’ailleurs, la CAF dans son compte-rendu du lendemain, comme pour souligner l’importance des deux «vétérans» de l’effectif sétifien dans cette exaltante aventure. En première mi-temps, les locaux avaient pourtant débuté les hostilités par l’intermédiaire d’Ilyes Chetti 2’ ou encore Mohamed Ali Hammouda 5’ mais se sont à chaque fois heurtés au gardien sétifien Sofiane Khedairia. A la précision chirurgicale, l’ESS attendra la 21’ pour surprendre son adversaire du soir sur sa toute première occasion en menant à bien un contre côté gauche, initié par Benayad et conclu par le capitaine Abdelmoumen Djabbou qui a trompé le gardien Benchrifia. Ce but, synonyme de qualification, a mis la pression sur les joueurs tunisiens qui ont tenté de hausser le ton alors que du côté de Sétif, les coéquipiers de Houari Ferhani procédaient par des contres. Aux occasions franches de Hamdou Elhouni 31’ et 58’, Mohamed Ali Hamouda 34’, Mohamed Ali Benromdane 54’, ou encore Abdelkader Bedrane 63’, annihilées par le gardien Khedairia et sa défense, l’Entente répliquera par les tentatives tout aussi dangereuses de Djabou 58’ et Kendouci 89’. Passée la dernière frayeur de cette tête de Tougai, dans les arrêts de jeu, heurtant la transversale, l’ESS pouvait jubiler et fêter cette qualification historique. «Nous avons joué le match parfait. Nous nous sommes déplacés à Tunis pour réaliser un bon résultat et c’est ce que nous avons fait. Nous avons joué les contres face à une bonne équipe de l’EST que nous respectons. Mes joueurs surtout ceux du milieu du terrain ou des ailes ont fait le nécessaire» lâchait, humblement, Darko Novic, le driver sétifien à l’issue de ce combat de chefs, au moment où son alter ego d’Ettaradji regrettait le manque de réalisme de sa formation. « C’est une grande déception pour nous. Nous avons raté la qualification au match aller, où nous n’avons pas pu marquer. Nous avons créé plus de sept balles de but sans toutefois réussir à marquer. Nous avons des lacunes surtout offensives. Nous n’avons pas pu les corriger » lâchait ainsi Radi Jaidi par dépit. Comme en 1988, année de son premier sacre sous l’égide de sa génération dorée des Osmani, Adjissa, Zorgane, Bendjaballah, Serrar et autre Adjas, l’ESS affrontera le géant égyptien d’Al-Ahly en demi-finale.Les Egyptiens qui l’avaient emporté lors du match aller la semaine passée au Caire, ont fait match nul (1-1) à Casablanca au retour chez les Marocains du Raja. Fabrice Ngoma 5’, pour les locaux et Mohamed Abdelmoneim 44’ pour les visiteurs ont, pour l’anecdote, étaient les buteurs de cet autre grand derby nord-africain. Un nul (1-1) qui a suffi au bonheur d’Al- Ahly du Caire, qualifié dans la douleur pour la demi-finale de la plus prestigieuse des compétitions interclubs TotalEnergies de la CAF.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les supporters attendent du concret MCO: Flou total et brouillard à l’horizon

Alors que des noms de ...

Le CA du MCO paralysé en son absence. Tout le monde attendait Belkacemi

«Je tiens à remercier les ...

L’international algérien toujours hospitalisé à Lille. La frayeur Bentaleb

Peut-on disputer 44 rencontres dans ...

Les Verts connaitront leurs adversaires des éliminatoires de la CAN-2025 dans 15 jours. L’Algérie, logiquement tête de série

Relancé dans la course au ...

Le sélectionneur national devra s’y atteler en urgence. La défense, un maillon faible à ressouder

Même si elle a réussi ...