Accueil » CHRONIQUE » Puissants cartels de la drogue

Puissants cartels de la drogue

Les cartels de la drogue en Algérie, à l’instar des autres cartels des cercles maffieux du pays, versés dans d’autres spécialités, bénéficieraient, d’une façon ou d’une autre, du soutien, voire de la collaboration criminelle de certaines têtes de l’administration, en amont et en aval. La fameuse et énigmatique histoire des sept quintaux de cocaïne, en 2018, interceptés au port d’Oran, et qui provenaient d’un pays de l’Amérique latine. Cette super saisie – vous vous rappelez tous- ayant généré un scandale sans précédent et avait fini par faire tomber des têtes, des grosses têtes même. Cette affaire était tombée à pic, afin de mettre à nu la face cachée du régime «pollué» de l’époque. D’autres affaires douteuses avaient confirmé que ce régime baignait dans la corruption et l’affairisme illicite. Cependant, depuis, est-ce qu’il y a eu des changements concrètement constatables? Peut-être, que «oui» mais uniquement, sur les plans ambiants de la chose. Je m’en doute, fort bien, quant aux plans profonds et réels. Dire cela, avec plus de précision: il n’y aurait jamais, absolument jamais, un trafic de drogue florissant dans un quelconque Etat, sans qu’il ait une complicité au niveau de l’administration (administration est utilisée ici comme terme générique, voulant dire les Institutions de l’Etat). Cela ne voudrait guère dire que toute l’administration algérienne serait complice à ces activités abjectes… Il y aurait dans chaque administration des têtes aimant s’adonner à ce jeu morbide et occulte, motivés par l’intérêt pécuniaire et la cupidité. Chose qui pourrait bien expliquer pourquoi nous n’avons pas quitté la case départ dans notre lutte contre les cartels de la drogue. A l’instar des cartels de la pénurie et du monopole des denrées alimentaires, ceux de la drogue font usage de corruption afin de s’acheter les têtes voraces qui aiment se vendre au plus offrant… Devant une pareille situation, le plus intègre des Etats resterait impuissant et sans défense. Les éléments nuisibles savaient bien ce qu’ils faisaient, quand ils avaient opté pour rendre inefficaces les Institutions de l’Etat algérien. Ainsi, ils travailleront à l’aise et ne seront jamais inquiétés. Par la même occasion, nous tenons à rendre un grand hommage aux éléments des services de sécurité, aux magistrats et autres spécialités administratives qui, contre vents et marées, sont résolus à ne jamais abdiquer contre les forces du mal. Ils se sont donné le mot d’ordre de ne jamais faire marche arrière ou capituler devant l’ennemi de Dieu, de la patrie et du peuple… C’est justement grâce à ces patriotes intègres et loyaux que l’Algérie avait tenu le coup, jadis, contre le terrorisme sanguinaire et aujourd’hui, contre le terrorisme de la «poudre meurtrière».

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La France panique face à l’extrême droite

«On vit une période qui ...

Il ne reste plus rien à Ghaza !!

Il ne reste plus à ...

Est-il temps de réformer le Conseil de sécurité (ONU)?

A vrai dire, c’est tout ...

L’Aïd éclipse tous les autres sujets

C’est surtout.. Les prix du ...

BAC : Les épreuves de l’angoisse

C’est le passage obligé vers ...