Accueil » ORAN » Propreté des communes. Le comportement des citoyens mis à l’index

Propreté des communes. Le comportement des citoyens mis à l’index

La problématique de l’insalubri-té relève notamment de la re-constitution rapide des dépôts sauvages et des tas d’immondices, la prolifération et l’envoi des déchets légers constitués en grande partie de sachets plastique, le jet systématique sur les voies et places publiques des ordures. On ne cessera jamais de parler de la situation de l’hygiène dans les communes de la wilaya d’Oran tant qu’aucune évolution n’est visible. En dépit des mesures prises par ces assemblées, régulant aussi bien le ramassage des ordures ménagères que leur dépôt à des heures fixes. Les déchets sont jetés à même le sol et les poubelles sont pleines à craquer dégageant des odeurs nauséabondes. C’est à cette scène que les usagers de la capitale économique assistent aujourd’hui, sachant que les conséquences de ce phénomène sur notre santé ne sont pas anodines. Selon l’OMS, la pollution et les dangers liés à l’environnement sont responsables de maladies respiratoires aiguës, de maladie diarrhéique de traumatisme physique, intoxications, maladies transmises par les insectes et d’infection périnatales qui en font des causes importantes de mortalité, de morbidité et d’incapacité chez l’enfant. L’insalubrité est toujours présente et rappelle à tout un chacun, le long chemin qui reste à faire en matière d’éducation civique car c’est là, en fait que se situe le problème, la propreté des communes passe d’abord par la responsabilisation des citoyens. Le laisser-aller et la mauvaise foi sont, aujourd’hui, à relever aussi dans le comportement des citoyens, les ménages, les commerçants et les passants n’hésitent pas à jeter les déchets à même le sol. Les vieilles habitudes ont la peau dure. Des sachets d’ordures ouverts, sortis à tout heure de journée, des restes de nourriture …autant d’appâts pour les rongeurs, chats et autres moustiques nuisibles à bien des égards à la santé publique. Toutes ces conséquences de l’insalubrité citées en haut ont pour conséquence la perte économique. Tout d’abord, chaque année l’Etat Algérien dépense des milliards de dollars dans le secteur de la santé pour soigner la population malade, victime de maux d’insalubrité que sont, le paludisme, le choléra, la fièvre typhoïde, le rhume chronique et bien d’autres maladies. Ensuite, pour une personne qui tombe malade, cette dernière ne travaille pas et même si elle travaille, ses performances sont diminuées de moitié et ce à cause de notre incivisme.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée commémorative. 232 ème anniversaire de la libération de la ville d’Oran de la colonisation espagnole

La libération d’Oran en 1792 ...

A quand un transport digne d’Oran

Le transport public n’est pas ...

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...