Accueil » ACTUALITE » Projet de réalisation d’une zone franche et d’une route Tindouf-Zouerate. Algérie-Mauritanie: Nouvelle étape historique

Projet de réalisation d’une zone franche et d’une route Tindouf-Zouerate. Algérie-Mauritanie: Nouvelle étape historique

L’Algérie tient à renforcer sa coopération et ses échanges avec les pays africains notamment avec ceux du voisinage. L’approche développée par l’Algérie en matière de délocalisation et d’exportation du savoir-faire des entreprises algériennes qualifiées avec les pays du voisinage porte ses fruits. Il s’agit bien entendu d’un processus continu de coopération bilatérale mais apporte tout de même avec lui son lot de portée, de signification géostratégique de manière à permettre à l’Algérie de se hisser au rang des pays africains leaders dans le domaine de l’entrepreneuriat et savoir-faire. Tout compte fait, l’Algérie avait tout intérêt à percer et conquérir le marché africain. Un processus qui certes date depuis l’indépendance mais qui permet aux autorités nationales supérieures de voir grand. La Mauritanie est justement l’un de ces pays voisins avec lequel l’Algérie partage depuis des lustres une vision commune sur pas mal de questions et dossiers géostratégiques ou d’intérêt commun. Les présidents de la république des deux pays se sont donné rendez-vous à Tindouf, une wilaya algérienne stratégique, afin de consolider la coopération bilatérale et lancer des projets vitaux en commun. L’un de ces projets majeurs porte sur la réalisation inédite d’une longue route de près de 1000 km reliant sur les frontières les deux pays et qui permet à la fois aux entreprises réalisatrices algériennes du secteur des travaux publics et routes d’intervenir en dehors des frontières du pays. Le président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune, a donné, jeudi après-midi à Tindouf, avec son frère, le président de la République islamique de Mauritanie, M.Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, le coup d’envoi du projet de réalisation de la route reliant Tindouf (Algérie) et Zouerate (Mauritanie). Selon les explications fournies sur place, cette route stratégique de 840 km, est réalisée par des entreprises algériennes, ce qui permet à l’Algérie, pour la première fois depuis son indépendance, de réaliser une infrastructure d’importance majeure en dehors de ses frontières. L’accord de réalisation de ce projet frontalier a été signé en marge de la visite d’Etat du président mauritanien, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, en Algérie, à l’invitation du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune en décembre 2021. Trois ans après cette visite historique, le projet d’une infrastructure routière d’importance frontalière entre les deux pays voisins se concrétise. Une dizaine d’entreprises algériennes participent à la réalisation de ce projet vital, ainsi qu’un bureau d’études algérien qui est chargé de son suivi. Après le parachèvement de cet important projet, dont l’exploitation sera assurée par l’Algérie sous forme de concession pour une durée de 10 années avec reconduction tacite, tandis que le contrat de réalisation de cette infrastructure, tant rêvée par les habitants des régions qu’elle traverse, entrera en vigueur une fois les travaux parachevés. Quant aux multiples stations-services implantées tout au long du tracé de la route, elles seront réalisées et exploitées par la société Naftal. Le lancement de la réalisation de ce projet stratégique qui est intervenu pour annoncer une nouvelle étape dans les relations historiques entre l’Algérie et la Mauritanie, devra ouvrir des axes routiers internationaux importants et permettre aux opérateurs algériens d’accéder aux marchés africains, via la Mauritanie. Il permettra également de consolider la coopération économique entre les opérateurs économiques des deux pays et de relancer la dynamique économique et la fluidité des échanges commerciaux. Par ailleurs, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a invité les opérateurs économiques mauritaniens à investir dans la zone franche et à tirer parti des exonérations fiscale et douanière en matière d’échanges commerciaux et industriels entre les deux pays. Dans une déclaration après avoir procédé, en compagnie de son frère le président de la République islamique de Mauritanie, pays frère, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à la pose de la première pierre du projet de réalisation d’une zone franche pour les échanges commerciaux et industriels entre les deux pays, le président de la République a affirmé que « les marchandises et biens mauritaniens d’origine claire sont les bienvenus exonérés de taxes », et idem pour les produits algériens, invitant les opérateurs économiques mauritaniens à « investir dans la zone franche et à tirer parti des exonérations fiscale et douanière ». Le président de la République a en outre indiqué avoir convenu avec son homologue mauritanien d’une prochaine rencontre entre les ministres du Commerce des deux pays pour « renforcer la coopération et les échanges bilatéraux à travers la création de banques et la facilitation de l’accès des biens et marchandises », soulignant que la route Tindouf-Zouerate « facilitera les échanges de biens mauritaniens et algériens entre les deux pays ». Le président mauritanien a lui aussi souligné l’importance de cette route qui reliera les deux pays frères, estimant que la zone franche sera « une zone de rencontre et un trait d’union en matière d’échanges ». Le Président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a, par ailleurs, salué les efforts de l’Algérie en faveur du renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...

Modalités d’octroi de l’allocation chômage. Le démenti de la Présidence

La Présidence algérienne dément les ...

Les États-Unis envoient des renforts au Moyen-Orient face aux menaces de l’Iran. Crainte d’une grave escalade

L’Iran menace de «punir» Israël ...