Accueil » RÉGIONS » Programmes LPA. Le wali ne veut plus entendre parler de retards

Programmes LPA. Le wali ne veut plus entendre parler de retards

Dans le secteur du logement à Mostaganem, certains pro-moteurs immobiliers, du LPA surtout, sont passés à côté de leurs engagements qui sont ceux de respecter les délais de livraison des logements à leurs souscripteurs. Certains projets datent des programmes de 2013, tels les 150 logements de Kharrouba. Cette situation, pas catholique, a généré chez les citoyens bénéficiaires, des sentiments amers pour avoir souffert les désagréments du flou du doute, de la fuite en avant des ex-responsables ainsi que ceux des loyers que ces gens payent pour être logés. A une telle situation, le wali de la wilaya, Mr Aissa Boulahya, a été très attentif et s’est engagé à mettre un terme à ces attitudes non professionnelles. Le wali, une fois informé de cet imbroglio, a mis sur place les mécanismes visant à résoudre définitivement le problème. Voilà une des raisons pour lesquelles le chef de l’exécutif suit de près l’avancement de ces projets avec des sorties sur site. Sur place et en présence du P/APW, du SG et des directeurs du secteur du logement, il exhorte sciemment le promoteur à maintenir la cadence des travaux tels que convenu. Pour Mr A.Boulaya, la récréation est terminée car pour lui, il est inadmissible que, sans foi ni loi, des projets s’éternisent aux dépens de ceux qui ont versé de l’argent pour un logement. Dans ce cas précisément, le wali, en rencontrant les souscripteurs de ce projet, les a rassurés d’un suivi personnel et c’est ce qu’il fait. Soucieux des impondérables des retards dans les programmes de 2018, le wali fait aussi une halte à Belvédère, pour suivre le projet des 350 logements LPA de la daïra de Mostaganem. Mécontent de l’avancement des travaux, le chef de l’exécutif instruit ses subordonnés à lever les entraves qui ralentissent les projets. Il recommande à ces derniers de mettre sur pied une stratégie globale visant à coordonner entre les directions du secteur. Pour ce qui des listes des bénéficiaires, il demande aux concernés de les préparer dans les meilleurs délais. Dans sa seconde journée successive, il a visité les chantiers des 580 logements LPA au bas Mazagran, celui des 150 à El Hchem et les 40 logements à Sayada. Suite au clash survenu lors de la dernière visite du ministre de l’Habitat, le wali reste très attentif sur les programmes et ne veut plus entendre parler de retards dans la réalisation des logements

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Investissements à Mostaganem L’opération d’assainissement du foncier industriel touche 85 concessions

La stratégie de l’investissement a ...

Agriculture à Mostaganem. Le label une franche valeur ajoutée à l’export

La 2ème journée du Salon ...

Mostaganem. Le Plateau Marine est aussi une zone d’ombre… urbaine

Le Plateau Marine, un quartier ...

Traditions de Mostaganem. Les «Mellayates» et la fontaine publique, tout un mode de vie

A Mostaganem, pour les besoins ...

Radio Mostaganem. Le directeur plaide pour une radio citoyenne performante

La Radio Régionale de Mostaganem ...