Accueil » CHRONIQUE » Profiter de cette hausse

Profiter de cette hausse

Les cours du gaz naturel explosent ce mercredi sur le marché européen à Rotterdam. Ils sont passés de 88,03 à 114,29 euros/MWh, soit un bond de 30% pour le cours spot TTF ! Les contrats à 1 mois, qui avaient déjà gagné 20% mardi, bondissent de +40% passant de 115,80 à 162,12 euros/MWh. L’indice de référence équivalent, a également gagné 39% au Royaume-Uni à un niveau sans précédent de 407,82 pence/thermie (100.000 British thermal unit, Btu). La crise de l’offre de gaz touche désormais toute l’Union européenne, dont les gouvernements tardent à prendre des mesures rapides pour protéger l’économie. La commissaire européenne chargée de l’énergie, Kadri Simson, a déclaré que le bloc prévoit de réviser les règles du marché du gaz d’ici à la fin de l’année pour empêcher la flambée des coûts de l’énergie d’étouffer la reprise économique. La France, l’Espagne et d’autres pays européens ont appelé le bloc à prendre des mesures urgentes pour amortir le coup de la flambée des prix du gaz, et également enquêter sur les causes de cette flambée. La flambée des prix de l’énergie en Europe se propage à vive allure. Le taux d’inflation en zone euro a bondi en septembre à 3,4% sur un an, au plus haut depuis 13 ans. Selon de nombreux experts, la poussée inflationniste actuelle est essentiellement liée à la flambée des prix du pétrole et du gaz et à des pénuries de composants dans l’industrie, qui s’expliquent par la forte reprise économique ayant suivi la crise du Covid-19. L’impact des goulets d’étranglement dans les chaînes d’approvisionnement de nombreux secteurs et dans les transports a aussi joué sur les prix des biens durables, en hausse de 2,3% sur un mois. Cette hausse des prix est une aubaine pour l’Algérie permettant ainsi une embellie de l’économie et une rentrée supplémentaire en devise même si les prix des autres produits comme le blé et autres vont aussi augmenter. Le niveau de production de pétrole brut algérien augmentera de 942.000 barils/jour en octobre à 952.000 barils/ jour en novembre prochain, dans le cadre de la mise en œuvre des ajustements volontaires de la production des pays OPEP et non-OPEP signataires de la Déclaration de Coopération, a indiqué lundi un communiqué du ministère de l’Energie et des mines. L’Opep+ autorise l’augmentation de la production du pétrole en Algérie à partir de ce mois d’octobre, des hausses qui atteindront 400.000 barils par jour. Comme nous n’importons que « peu », cette hausse des prix du pétrole et du gaz devra permettre la relance de notre économie avant une saturation du marché pétrolier et que le gaz russe arrive en Europe.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Netanyahu isolé, la victoire de la Palestine!

Lundi, le procureur de la ...

L’Emir Abdelkader revient cette semaine!

Les historiens de la Commission ...

Du nouveau pour les urgences sanitaires

Les 196 États membres du ...

L’optimisme de l’OPEP

L’OPEP et l’Agence internationale de ...

Agriculture, cap vers le Sud!

Le ministre de l’Agriculture et ...