Accueil » ORAN » Produits d’anesthésie dentaire dans certaines polycliniques. «Loin de répondre à la demande»

Produits d’anesthésie dentaire dans certaines polycliniques. «Loin de répondre à la demande»

Des médecins de certains polycliniques à Oran disent, ces jours-ci, ne pas être en mesure d’effectuer des extractions de dents, en raison du manque de produits d’anesthésie qui servent à insensibiliser ou à inhiber une dent, une gencive ou une joue intérieure de la bouche d’un malade. Les malades sont alors priés de consulter le privé qui en aurait les moyens, mais au prix fort. Des médecins d’une polyclinique du centre-ville d’Oran ont souligné avoir du mal à effectuer les extractions de dents délicates ou des interventions dentaires qui nécessitent au malade, ayant une carie ou un trou dentaire, de contracter une anesthésie locale, un certain temps, avant d’être traité, combien même, dans certains cas, au moins par trois piqures pour une seule extraction dentaire, ce qui suppose une utilisation journalière importante de ce genre de produits, apparemment loin de suffire et de répondre aux besoins. Ces produits sont, somme toute, indispensables pour enrayer tout risque de douleur ou inflammation avant une intervention dentaire. «Je n’ai pas pu extraire une de mes dents cariées, le médecin généraliste de la polyclinique qui n’a pas pu effectuer l’anesthésie, m’a prescrit un traitement antibiotique plus du Doliprane et « une fois que je serais guéri, je devrais aller chez le privé», a confié une jeune malade, s’interrogeant sur le prix qu’elle devra payer pour ce faire. Cette soi-disant pénurie de produits anesthésistes commence à susciter des inquiétudes chez les médecins qui se gênent de répondre, tellement la demande semble importante, en raison de la flambée de consommation par toutes les couches de malades de produits glucides particulièrement les pâtisseries et les bonbons pour le cas des enfants.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

33 producteurs, 10 familles, 4 artisans et 2 importateurs de viande rouge présents. 121 brigades de contrôle mobilisées pour le Ramadhan

Le mois de Ramadhan est ...

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...