Accueil » ORAN » Produits alimentaires. Quand la conformité et la sécurité font défaut

Produits alimentaires. Quand la conformité et la sécurité font défaut

Des médecins nutritionnistes ont mis en garde contre le danger de consommer l’eau minérale, jus et boissons gazeuses emballées dans des bouteilles exposées aux rayons du soleil et à des températures élevées. Le transport et la vente de ces produits pourraient nuire à la santé. Ils ont appelé le consommateur, notamment avec l’avènement de la saison d’été à ne pas acheter l’eau et les autres produits auprès des magasins et superettes qui ne respectent pas les normes sanitaires lors de l’exposition et de la vente. Le phénomène de vente anarchique de ces produits, les médecins sont formels, les bouteilles d’eau et de jus en plastique exposées au soleil chez les grossistes dans divers endroits de la ville, sont une source de danger sanitaire. Mais malgré les mises en garde, les commerçants exposent toujours les bouteilles d’eau et de boissons durant des heures et des jours devant leurs commerces sans les protéger du soleil. Le phénomène de l’exposition des produits alimentaires en dehors des locaux commerciaux est une pratique illégale avec des effets néfastes sur le consommateur et l’ordre public. Cette pratique est illégale et interdite par la loi 09-03 du 25 février 2009 relative à la protection du consommateur et la répression des fraudes de par les dispositions du décret exécutif N° 91-53 du 23 février 1991, relatif aux conditions d’hygiène lors du processus de la mise en consommation des denrées alimentaires et de l’arrêté ministériel du 21 novembre 1999, relatif aux températures et procédés de conservation par réfrigération, congélation ou surgélation des denrées alimentaires. Quant à la réalité sur le terrain, il en est autrement et le phénomène prend de plus en plus d’ampleur. Idem pour les poissons et produits halieutiques, les mesures visant l’interdiction de l’utilisation des caisses en bois et leur remplacement par des caisses en plastique, instaurées par le ministère de la pêche et des produits halieutiques en 2011, ne semble pas faire l’unanimité. Une petite tournée au niveau des marchés de la Bastille, Ville-Nouvelle, Gambetta, Boulanger, El Hamri……nous a permis de constater de visu cet état de fait.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Délinquance. Vols et agressions prennent de l’ampleur

Alors que la délinquance du ...

Établissements classés et commerces informels… Une économie populaire dénigrée

Le mécanicien, le tôlier… de ...

Prostitution. Le phénomène prend de l’ampleur

«La prostitution est présente dans ...

Direction de la Culture et des Arts. Un programme d’animation culturel riche et varié

La Direction de la Culture ...

Délinquance Vols et agressions prennent de l’ampleur en cette période d’été

Alors que la délinquance du ...