Accueil » ORAN » Problème des fournisseurs créanciers. Le débat sur les engagements de paiement relancé par les experts

Problème des fournisseurs créanciers. Le débat sur les engagements de paiement relancé par les experts

Solder les factures des années antérieures impayées est le sempiternel problème auquel se disent confrontés plusieurs fournisseurs créanciers qui ont des engagements de paiement. Au fait, comment définir le délai de paiement avec un fournisseur? Comment voir un fournisseur à facture non réglée et qu’est-ce qu’un fournisseur? Le débat sur la question remonte à la surface. Il peut s’agir dans certains cas de fournisseurs d’équipements, de prestations ou d’entreprises ayant réalisé des travaux mais dont les situations ne sont pas régularisées à temps. Pour un expert en finances, «tout est de savoir quand une facture a été établie?». En cas de non paiement d’une facture dans un délai prévu entre deux parties contractantes, le fournisseur peut demander un modèle de lettre type par exemple lettre d’engagement de paiement pour une opération service fait. Tel qu’il est stipulé par les procédures d’usage, explique t-il. Il préconise de «relancer le débat sur le problème des créances des entreprises ou des fournisseurs à factures non réglées et en possession d’engagements de paiement». Un fournisseur spécialisé en hygiène et en équipement de sécurité possédant un engagement de paiement s’est interrogé: «De quelle situation va-t-on me régulariser, celle de 2021, de 2020 ou celle de 2018?». L’expert en question propose de se référer aux textes de rechange par exemple définir des mécanismes pour régulariser un fournisseur quand votre compte est à zéro». Dans certains cas, le fournisseur doit attendre une dépense qui doit être visée et préalablement contrôlée. On peut admettre que le problème des créances des fournisseurs est lié à la situation financière. De son côté, une source au fait du dossier indique qu’«on est en train d’assainir la situation des entreprises selon la disponibilité financière et les recouvrements». Les experts insistent sur la nécessité de régulariser la situation de certaines entreprises ou fournisseurs en difficulté pour cause de conjoncture économique et sanitaire.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Viandes blanches. Les prix bientôt plafonnés

L’Etat frappe d’une « main de ...

Le FLN dépêche son envoyé spécial, le membre du BP, Ferhat Aghrib. Plus de 30 délégués de Congrès désignés pour l’heure

Le parti du Front de ...

Pour le transport combiné de gaz naturel et de l’hydrogène. Medgaz sera revu et corrigé

Le contexte s’y prête d’autant ...

4.616 cas de violences depuis janvier 2022. Les femmes doivent briser le mur du silence

Comment sensibiliser et prévenir les ...

Le dossier de l’habitat «préoccupation principale» des autorités locales. Plus de 6.000 nouveaux logements seront distribués avant fin 2022

Le wali d’Oran, Sayoud Said, ...